Plein écran
© H&M

Loin des diktats de la mode, la pub H&M qui fait du bien

La dernière campagne de l'enseigne H&M met en scène des femmes aux corps divers, loin des standards imposés par le monde de la mode. Une initiative saluée sur les réseaux sociaux.

À l'heure du mouvement "body positive", de plus en plus d'enseignes tentent de s'éloigner des standards de la mode pour mettre en valeur toute sorte de corps. 

À l'instar de la marque suédoise H&M qui, pour sa dernière campagne de maillots de bain, a décidé de les faire porter par des femmes aux morphologies diverses. Sur les clichés publiés sur Instagram, des femmes auxquelles nous pouvons toutes nous identifier sont mises à l'honneur. 

S'identifier aux mannequins
Cette campagne où posent des mannequins avec du ventre, de la cellulite et de la poitrine a été particulièrement applaudie par les internautes. De nombreuses jeunes femmes ont remercié la marque d'avoir opté pour des top models auxquelles elles peuvent elles aussi s'identifier. "Enfin une pub qui n'est pas méga retouchée et avec un corps qui correspond à nombreuses d'entre nous", peut-on lire parmi les commentaires laissés sous les photos. 

Et la démarche de l'enseigne va plus loin, puisque certains modèles de maillots de bain sont proposés dans des tailles allant parfois jusqu'au 50. Un choix varié et relativement rare pour être souligné. En effet, les tailles de bikinis s'arrêtent généralement au 42. Opportunisme ou pas, l'initiative d'H&M bouleverse les codes de la mode et peut être félicitée.

Oh, sweet summer escape. ☀️ New stunning swimwear, out now! #HM Super push-up bikini top: 0582480032 Tie tanga bikini bottom: 0586896039

867.6k Likes, 12.5k Comments - H&M (@hm) on Instagram: "Oh, sweet summer escape. ☀️ New stunning swimwear, out now! #HM Super push-up bikini top:..."

  1. Elle contracte une bactérie mangeuse de chair alors qu’elle n'a même pas mis le pied dans l’eau

    Elle contracte une bactérie mangeuse de chair alors qu’elle n'a même pas mis le pied dans l’eau

    Noelle Guastucci est la dernière personne à avoir contracté une bactérie mangeuse de chair aux États-Unis depuis le début de l’année. La Californienne a ressenti “une douleur atroce” au pied gauche le 4 juillet dernier. Son pied s’est mis à enfler tant et si bien qu’elle ne voyait plus ses orteils. “La douleur était horrible. Sur une échelle de 1 à 10, c’était un 11. J’avais l’impression que quelqu’un avait versé de l’acide sur mon pied.”
  2. Des tontons saouls aux demoiselles d’honneur indélicates: il immortalise la réalité des mariages

    Des tontons saouls aux demoisel­les d’honneur indélica­tes: il immortali­se la réalité des mariages

    Les photographes de mariage nous ont habitués aux grands classiques, parfois un rien niais: clichés des signatures, fermeture fébrile de la robe de mariée, émotion du père devant l’autel, marié qui arrose le bouquet de la mariée... Sans compter les innombrables comptes Instagram dédiés aux mariages dans l’air du temps qui font rêver avec leur exemplarité à faire pâlir Pinterest. Mais Ian Weldon n’est pas de ceux-là: le photographe britannique préfère le côté rock ‘n’ roll des coulisses des mariages, surtout quand ils dégénèrent un peu.