Plein écran
© Getty Images

Manger sans gluten si vous n'êtes pas intolérant peut être dangereux pour votre santé

Les personnes souffrant de la maladie coeliaque souffrent de diarrhée, de constipation et de fatigue et doivent suivre un régime strict sans gluten. Mais manger sans gluten, parce que vous pensez que c’est sain, est inutile et peut être nocif pour votre santé.

Le Vlaamse Coeliakie Vereniging (VCV) estime qu’il y a environ 55.000 patients souffrant de la maladie coeliaque en Belgique, mais seulement 5.500 personnes le savent. Le diagnostic à un stade précoce est important pour éviter de nombreux dommages physiques et donc des coûts médicaux élevés. 

Mais manger sans gluten si vous n’êtes pas intolérant n’est pas une bonne idée. Selon Michaël Sels de l’Hôpital universitaire d’Anvers, un régime sans gluten pour une personne qui n’est pas intolérante au gluten peut même avoir des conséquences négatives. “Manger moins de pain ou de pâtes n’est pas mauvais. Mais toute personne qui annule tout le gluten et ne fournit pas une alternative complète pour ces substances, risque de se retrouver avec des carences et/ou une perturbation de l’équilibre du glucose dans le corps”, explique le médecin à nos confrères de Het Laatste Nieuws. 

Pas la meilleure option pour perdre du poids

La diététicienne Tanja Callewaert affirme également que l’association entre l’absence de gluten et la santé est dans de nombreux cas totalement injustifiée. “Le gluten a une fonction importante dans la préparation du pain et des biscuits. Afin d’obtenir la même élasticité de la pâte, divers additifs doivent être ajoutés aux produits sans gluten. La perte de goût doit également être compensée, ce qui est souvent le cas avec les sucres rapides et les graisses saturées.” Perdre du poids n’est donc pas une option.

Selon le nutrionniste Patrick Mullie, la tendance des aliments sans gluten est plutôt une stratégie de marketing. “Il y a environ 55.000 Belges qui doivent manger sans gluten parce qu’ils ont une intolérance. Quand ils mangent du gluten, ils ont des crampes et la diarrhée. Mais une entreprise ne peut pas vivre avec 55.000 personnes. Il est bien meilleur pour les chiffres de vente que 11 millions de personnes mangent sans gluten. En raison de ce marketing, il y a beaucoup de gens qui pensent qu’ils ont des symptômes après avoir mangé du gluten, mais qui ne sont pas vraiment intolérants. Il serait préférable qu’ils soient d’abord examinés par un médecin généraliste. C’est à lui de décider si vous devez manger sans gluten ou pas, pas le producteur.”

  1. La chose que je n’ai pas besoin d’apprendre à mon enfant contrairement aux parents afro-américains
    Blog

    La chose que je n’ai pas besoin d’apprendre à mon enfant contraire­ment aux parents af­ro-américains

    Notre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l’année. L’occasion pour 7sur7 de vous fournir l’information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l’occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d’apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici, Facebook ici et YouTube ici). Nous vous proposerons chaque mardi l’un de ses articles de blog ici.
  2. Reprendre le sport après un accouchement? Oui, mais pas n’importe comment!

    Reprendre le sport après un accouche­ment? Oui, mais pas n’importe comment!

    Le sport, on le sait, est un atout non négligeable pour la santé. Il permet de garder la forme ou de la récupérer. Mais après une grossesse, peut-on s’y remettre tout de suite? Cette période de la vie d’une femme, bien que merveilleuse car elle engendre la vie, peut mettre votre corps à rude épreuve: prise de poids, douleurs musculaires, relâchement des articulations et des tissus, essoufflement,... L’accouchement, point d’orgue, est souvent comparé à un marathon. Alors, peut-on reprendre directement le sport après avoir donné naissance à son bébé? Il faut, avant toute chose, en parler à son gynécologue. Dès que celui-ci vous donne le feu vert, reprendre régulièrement et en douceur une pratique sportive vous redonnera tonus et vitalité, et ce même si bébé ne fait pas ses nuits.