Plein écran
Nafi Thiam s'engage avec Garnier Belgique. © D.R.

Nafi Thiam et Garnier Belgique soutiennent l’UNICEF: “Il faut mettre un terme au cercle vicieux de pauvreté”

Depuis 2017, Garnier soutient UNICEF pour aider les enfants en situation d’urgence humanitaire. Pour sa troisième année d’existence, Garnier Belgique rejoint le partenariat pour soutenir à son tour UNICEF dans son travail pour l’accès à l’éducation pour les enfants. Une coopération que soutient la championne Nafissatou Thiam, ambassadrice bénévole d’UNICEF.

Vous êtes ambassadrice de l’UNICEF depuis 2017. Qu’est-ce qui vous attire tant dans ce rôle ?

J’ai immédiatement été séduite par le projet parce que je pense qu’il est primordial de recevoir une bonne éducation. C’est la meilleure garantie d’avoir un avenir. Ce sont surtout les jeunes de ces régions (en crise) qui ont énormément de mal à accéder à l’éducation. Je veux aider à faire bouger les choses, même si je ne peux pas y consacrer beaucoup de temps. Ma visite des infrastructures éducatives et sportives de l’UNICEF au Liban l’an dernier m’a donné encore plus envie d’endosser ce rôle et d’aider là où je le pouvais. Une éducation de base est essentielle pour tous les enfants, et certainement pour eux. Il faut absolument mettre un terme à ce cercle vicieux de pauvreté. Agir sur l’éducation, c’est également un moyen de contribuer à la reconstruction de leur pays.

Quel rôle pouvez-vous jouer en tant qu’ambassadrice ?

Grâce à mes performances sportives, je touche un large public qui est attentif à ce que je partage et à ce que je dis. Je peux ainsi le tenir informé de ce que l’UNICEF réalise. L’agence est active dans des régions où la situation locale est souvent complexe. Visiter un projet de l’UNICEF me permet de lui donner plus de visibilité. De cette façon, je peux informer les gens de manière simple et claire afin qu’ils comprennent mieux et qu’ils aient envie d’apporter leur pierre à l’édifice.

Plein écran
© Martin Ravensberg

Est-ce important pour vous que les marques auxquelles vous vous associez soient elles aussi engagées ?

Les marques avec lesquelles je travaille doivent avoir des valeurs et mener des actions dans lesquelles je me retrouve. Il m’a paru logique de m’associer à Garnier parce que la marque collabore avec l’UNICEF depuis 2017, tout comme moi. Si nous conjuguons nos forces pour renforcer un même message, nous parviendrons plus facilement à obtenir des résultats que si nous agissons chacun de notre côté. 

Quels sont les engagements qui vous tiennent à cœur? Garnier mène également des actions en matière d’écologie et de commerce équitable.

L’aspect humanitaire m’attire beaucoup, en particulier l’éducation des enfants. Mais je m’intéresse bien sûr à un tas d’autres choses, par exemple à la question de l’environnement, car elle est étroitement liée à mes études de géographie.

Son rôle de modèle 

Ce n’est pas si facile de concilier études et sport de haut niveau. Êtes-vous consciente du rôle de modèle que vous jouez auprès des jeunes ?

Il n’est en effet pas évident d’allier études et sport. 

Citation

Néanmoins, mes études sont très importan­tes pour moi, je veux décrocher un diplôme pour assurer mon avenir

Nafi Thiam

Je ne le fais pas vraiment pour devenir un modèle, mais si je peux ainsi être une source d’inspiration pour les autres, tant mieux.

Quel message voulez-vous envoyer à nos jeunes ?

Le message le plus important que je veux adresser aux jeunes, c’est que rien n’est impossible si l’on croit en son objectif, même si c’est compliqué parce que l’on doit concilier plusieurs choses et qu’il ne reste plus beaucoup de temps pour d’autres activités. N’écoutez surtout pas les personnes qui tentent de vous décourager en vous disant que c’est impossible. Elles n’en savent rien. Ayez confiance en vous et croyez en vous. On m’a souvent dit que je mettais ma carrière sportive en danger en continuant mes études. C’est ce qui m’a le plus touché pendant toutes ces années. Je veux prouver à toutes ces personnes qu’il est possible de gagner des médailles tout en obtenant un diplôme. Osez demander de l’aide. Demander de l’aide pour concrétiser votre projet ou atteindre votre objectif n’est pas un échec.

Son rapport à la beauté

Quelle est votre priorité en matière de beauté ?

Je n’en ai pas vraiment, même si mes cheveux crépus demandent beaucoup d’entretien. Je fais également attention à ma peau, qui est plus sèche qu’une peau européenne normale. J’applique donc chaque jour une crème hydratante, parfois même plusieurs fois par jour. Je ne me maquille pas beaucoup, même si j’aime bien le faire de temps en temps.

Comment prenez-vous soin de vos cheveux ?

Je chouchoute mes cheveux crépus en appliquant un masque plusieurs fois par semaine. J’utilise également des soins protecteurs, surtout par temps froid ou chaud. 

Citation

J’utilise plus souvent un après-shampooing qu’un shampoing, car il agresse moins mes cheveux

Nafi Thiam

Quels sont vos produits Garnier favoris ?

J’utilise depuis longtemps la gamme de soin pour cheveux à l’avocat: le shampoing, le masque, la crème, etc.

Quelle est votre coiffure préférée ?

J’aime varier les plaisirs: tresses, cheveux au naturel, colorations, extensions, etc. Cela dépend surtout de mon humeur et, bien entendu, de mon emploi du temps. Par exemple, lorsque je pars en stage, je choisis les tresses pour ne pas devoir entretenir mes cheveux tous les jours.

Appliquer un tel soin est-il un moyen de prendre du temps pour vous  Un moment pour échapper à la pression et aux attentes? Ou même un moyen de vous préparer mentalement avant une compétition ?

Pas vraiment. Prendre soin de soi demande du temps et je n’en ai pas beaucoup. J’y arrive pendant mes jours de repos, mais je n’ai pas vraiment de rituel.

Vous êtes une beauté naturelle. Quel est le secret pour se sentir belle?

S’accepter, même quand on est différente des autres. J’ai toujours été grande, plus grande que les autres, mais je me suis rendu compte que cela avait également des avantages. Je n’ai pas vraiment de secret. Et nous avons tous une vision différente de la beauté.

Avez-vous des icônes beauté ?

Pas vraiment. Quand j’étais petite, j’admirais ma sœur, mais elle n’a pas les mêmes cheveux que moi. Je n’ai personne à qui m’identifier sur ce point dans mon entourage proche. J’ai surtout trouvé de l’inspiration sur Internet et sur YouTube.

Quel est le meilleur conseil beauté que vous ayez jamais reçu ?

J’ai appris comment prendre soin de mes cheveux et comment les peigner sur Internet. J’ai suivi les conseils de personnes qui ont les mêmes cheveux que moi. C’est ainsi que j’ai découvert quels produits et quels ingrédients étaient les mieux adaptés. Les produits ne manquent pas, mais tout ne fonctionne pas pour mon type de cheveux.

Plein écran
© Martin Ravensberg