Plein écran
© Little big change

“Pas d’autres merdes que les nôtres”: des couches jetables, propres et saines

Quand il s’agit de nos enfants, on souhaite le meilleur. Toutes les révélations autour de la présence de substances chimiques dans les couches jetables ont inquiété plus d’un parent. Depuis de nombreuses marques de couches clean ont fait leur apparition sur le marché. Petit tour d’horizon. 

En janvier dernier, l’agence de sécurité sanitaire française Anses mettait en garde contre les “risques” pour la santé des bébés que peuvent présenter certaines substances chimiques présentes dans les couches jetables. 

Selon l’avis de l’Anses, il n’existe “aucune donnée épidémiologique permettant de mettre en évidence une association entre des effets sanitaires et le port de couches”. Toutefois, on ne peut pas exclure un risque puisqu’on observe un dépassement des seuils sanitaires pour un certain nombre de substances, comme l’a expliqué Gérard Lasfargues, le directeur général délégué de l’Anses.

Depuis ces craintes, plusieurs marques de couches dites saines ont vu le jour sur le marché. Récemment, ce sont les langes Little Big Change qui sont arrivées au Benelux. Pour se mettre en avant, l’enseigne n’a pas hésité à jouer avec les mots,  promettant par la même occasion plus de transparence: “Dans les couches, pas d’autres merdes que les nôtres.”

“Cul sec” en toute sécurité

“Little Big Change a pour valeur l’honnêteté. Honnête quant à la réalité que vivent les parents, mais également quant à la composition des produits qu’elle utilise”, assure la marque. L’enseigne clame opter pour des matières premières aussi naturelles que possible, sans chlore, sans parfum et sans lotion. Les couches sont également hypoallergéniques et testées sous contrôle dermatologique. De quoi rassurer les parents inquiets. 

Plein écran

Quelles sont les autres marques de couches saines? 

Lilydoo est une autre marque proposant des couches jetables clean. Celle-ci fut pourtant la moins bien notée par le mensuel 60 millions de consommateurs dans un rapport publié en août 2018 qui pointait la présence de résidus potentiellement toxiques dans certaines couches pour bébés. 

L’enseigne se revendique toutefois comme sans risque pour les enfants. “Nos produits sont développés en collaboration avec des sages-femmes, afin de nous assurer qu’aucun composant agressif voire nocif ne se trouve à l’intérieur”, écrit-elle d’ailleurs sur son site. Suite au rapport de 60 millions de consommateurs, Lillydoo a assuré “qu’aucune trace de ces substances (...) n’apparaissait dans (ses) couches à l’issue de leur fabrication”. Selon la marque allemande, ces traces pourraient venir des cartons à base de matières recyclées utilisés pour stocker les couches. 

Les couches les mieux notées par la revue sont de la marque made in France Joone. Il s’agit probablement de l’enseigne la plus populaire sur les réseaux sociaux et ce, en raison de son design soigné. Entre les motifs intemporels comme des cœurs ou des bateaux et des illustrations de saison à l’instar de pingouins, la marque a su conquérir le cœur de nombreux parents. 

Un abonnement qui séduit

Outre leurs compositions plus transparentes, ces couches jetables ont un autre argument de taille: la livraison à domicile. En effet, les couches sont directement livrées à domicile tous les mois. La formule est présentée sous la forme d'un abonnement, qui peut facilement être modifié ou interrompu. Ainsi, comptez 13 euros pour 41 langes Lillydoo, à partir de 49 euros pour 224 couches Little Big Change et 64,90 euros par mois pour les couches Joone (livrées toutes les quatre semaines). 

“Avec les enfants, on court dans tous les sens et ce toute la journée. École, médecins, soirées pyjama, activités…si on ajoute à ça les courses (qu’on essaie de faire de façon un peu responsable en multipliant du coup différentes adresses) et une vie sociale chargée (parce qu’on aime ça), il est important à un moment de se simplifier la vie pour certaines choses. Je suis loin d’être la reine de l’organisation, ça m’est donc déjà arrivé mille fois d’être à court de couches en plein milieu de la nuit. Un système d’abonnement facilite beaucoup la tâche à ce niveau-là”, confie à ce sujet Cristina Balducci, bonjourgeorges sur Instagram et maman de quatre enfants. 

La contre-attaque de Pampers

Dérangée par la concurrence “clean”, la marque Pampers a elle aussi repensé sa stratégie proposant depuis peu des couches plus vertes. Pampers Pure Protection (à partir de 9,99 euros pour 35 couches) se veut plus respectueux de l’environnement. Les langes sont conçus à base de matériaux qui contiennent du coton cultivé dans le cadre d’une filière responsable. Une manière également pour l’enseigne d’enterrer les polémiques autour des substances chimiques présentes dans les couches.