Plein écran
© AFP

Pour le patron de L’Oréal, la pollution et les filtres Instagram sont “bons pour le business”

Le patron de L’Oréal avance que la pollution, comme les filtres Instagram, boostent les ventes de cosmétiques. 

La pollution fait les bons comptes des entreprises de cosmétiques, d’après le PDG de L’Oréal. Dans une interview pour de MarketWatch, Jean-Paul Agon a assuré que la pollution se traduisait par une augmentation des ventes, les consommateurs tentant de compenser ses méfaits par des produits de beauté et du maquillage.

“Mais nous ne l’encourageons pas. Là où il y a de la pollution, nous voulons protéger nos consommateurs”, a-t-il ajouté. “Lorsque vous vivez dans une ville, votre peau et vos cheveux sont plus sollicités que si vous viviez dans une zone rurale, vous avez donc besoin de plus de shampooings, d’après-shampoings, de soins de la peau, de crèmes hydratantes, de produits anti-UV, etc.”

Afficher le même teint que sur Instagram

Le patron de la plus grande entreprise de beauté du monde a également déclaré que les millénaires achètent davantage de cosmétiques pour reproduire dans la vraie vie le teint qu’ils affichent grâce aux filtres sur les réseaux sociaux, comme Instagram et Snapchat. “Plus vous vous faites jolie en ligne, plus vous devez travailler votre look quand vous sortez, parce que si, quand les gens vous rencontrent, ils découvrent que vous êtes complètement différent de ce qu’ils pensaient, alors il y aura un problème”, a-t-il avancé. 

Et d’ajouter: “S’ils veulent utiliser des filtres pour mieux paraître en ligne, ils doivent aussi faire quelque chose dans la vraie vie pour paraître mieux, et c’est pourquoi ils utilisent plus de cosmétiques, plus de maquillage, plus de soins de la peau, plus de tout.”

Selon le PDG,  son entreprise est à l’abri des crises. “Les analystes reconnaissent que, quoi qu’il arrive, L’Oréal pourra continuer à croître, à se développer et à accroître sa rentabilité”, a-t-il assuré. Ces commentaires de Jean-Paul Agon interviennent alors que L’Oréal a enregistré des ventes de maquillage décevantes au deuxième trimestre sur son plus gros marché, les États-Unis, comme le déclare The Independent. 

À la parution de notre article, Jean-Paul Agon nous a fait parvenir sa réaction.

Jean-Paul Agon regrette vivement que ses propos aient été sortis de leur contexte. L’Oréal est convaincu de la nécessité d’agir pour lutter contre le réchauffement climatique et faire face à la crise environnementale. Le Groupe et ses marques sont engagés de longue date pour réduire drastiquement leur impact sur l’environnement et sont mondialement reconnus pour leurs résultats en la matière.