Plein écran
© Getty Images

Pour préserver votre cœur, ne dépassez pas ce nombre de tasses de café par jour

Accro au café? Selon des recherches australiennes, mieux vaut limiter votre consommation de café à moins de six tasses par jour. 

Si vous faites partie de ceux qui ne peuvent pas se passer d'une bonne tasse de café au réveil, mais aussi après la pause de midi, sans oublier celle de 16h, et toutes les autres au cours de la journée, il serait bon pour votre santé de faire attention à la quantité que vous consommez quotidiennement. 

“Le café est le stimulant le plus consommé dans le monde − il nous réveille, stimule notre énergie et nous aide à nous concentrer − mais les gens demandent toujours : ‘À partir de quelle quantité de caféine, c’est trop?’, déclare Elina Hyppönen, chercheuse au Centre australien pour la santé. 

Votre cœur à rude épreuve

Une question à laquelle elle a souhaité donner une réponse précise. L’étude, dont les conclusions ont été partagées sur le site de l’Université d’Australie-Méridionale, révèle que boire plus de six tasses de café par jour met votre cœur à rude épreuve. 

En consommer davantage augmenterait le risque de souffrir d’une maladie cardiovasculaire de 22 %. D’après l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), les maladies cardiovasculaires constituent la première cause de décès dans le monde. Et elles seraient pourtant l’une des plus évitables.

La limite atteinte

Selon la chercheuse, un excès de caféine provoquerait en effet de l’hypertension artérielle. “La plupart des gens conviendront que si vous buvez beaucoup de café, vous pourriez vous sentir nerveux, irritable ou peut-être même nauséeux - c’est parce que la caféine aide votre corps à travailler plus vite et plus fort, mais il est également probable que cela suggère que vous avez peut-être atteint votre limite pour le moment”, estime-t-elle. 

Et d’ajouter: “afin de maintenir un cœur et une tension artérielle en santé, les gens doivent limiter leur consommation de café à moins de six tasses par jour - d’après nos données, six tasses étaient le point de basculement où la caféine a commencé à affecter négativement le risque cardiovasculaire.”