Plein écran
© TF1/Sept à Huit

Prostituée à l’âge de 15 ans, Lina raconte: “Après un viol, j’ai utilisé les hommes comme des objets”

Entre 7.000 et 8.000 adolescents se prostitueraient en France. Lina, pourtant issue d'une famille où ni l’argent ni l’amour ne manque, est tombée dans cette dérive extrême. La jeune femme et son père ont pris la parole dans l’émission Sept à Huit de TF1, afin de rappeler que la prostitution peut toucher toutes les familles. 

Tout a commencé à l’école. Lina, moquée pour ses rondeurs, change de comportement. Autrefois bonne élève, elle se met à fuguer, à mentir et à voler de l’argent à ses parents. 

Le jour de ses 15 ans, alors que ses proches l’attendaient pour célébrer son anniversaire, l’adolescente ne rentre pas et sort en boîte. Alcoolisée, la jeune fille fait la fête jusqu’au petit matin. Elle se réveille le lendemain, dénudée, dans un appartement qu’elle ne connaît pas. “Je n’ai jamais su qui avait posé ses mains sur mon corps (...) À partir de ce moment-là, je n’ai plus respecté mon corps”, raconte-t-elle, la gorge encore serrée par la tristesse qu’engendrent ces malheureux souvenirs. 

Après ce viol, les relations entre Lina et les hommes changeront du tout au tout. “J’ai commencé à utiliser les hommes comme des objets. Je me disais ‘ok, du coup on m’a fait ça, je vais prendre le pouvoir et je vais me persuader que j’ai le pouvoir.’” En manque d’argent, elle cherche une solution auprès du dealer, qui lui fournissait ses consommations. “J’avais besoin d’argent et il m’a dit: ‘à part la prostitution, je vois pas ce que tu peux faire d’autre.’” 

“En 24 heures, c’est fait” 

Lina détaille alors la facilité avec laquelle elle a commencé à trouver des clients. “C’est simple. Il suffit d’entrer sur Internet, de trouver un site de petites annonces qui vendent de tout... Et puis vous avez une catégorie un peu cachée ‘rencontres éphémères’. Vous mettez des photos de vous dénudée, vous présentez votre taille, votre poitrine, vos formes et puis, voilà. En 24 heures, c’est fait, vous avez 99 appels le lendemain.” 

Cet enfer durera un an. Lina sera finalement sauvée par l’amour de ses parents. Père et fille témoignent dans la vidéo ci-dessous. 

  1. Il y a bien plus important que l’école à la maison pendant le confinement
    Blog

    Il y a bien plus important que l’école à la maison pendant le confine­ment

    Notre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l’année. L’occasion pour 7sur7 de vous fournir l’information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l’occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d’apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici, Facebook ici et YouTube ici). Nous vous proposerons chaque mardi l’un de ses articles de blog ici.