Plein écran
© AFP

Se “marier” dans un studio photo, l’astuce des Chinois pour des souvenirs féeriques

Tous les ans, des tendances plus originales les unes que les autres se dessinent autour du mariage. La dernière en date nous vient de Chine. Le principe? Se marier directement dans un studio photo afin d’obtenir les plus belles photos possibles. 

La scène est romantique à souhait: le marié embrasse sa promise en robe blanche dans un décor bucolique d'herbe fraîche et d'arbres en fleurs, aux pieds d'une douce cascade.

Sauf que la scène se passe à Pékin dans le décor artificiel d'un gigantesque studio spécialisé dans les photos de mariage. Et ce n'est même pas le jour des noces: le jeune couple ne fait qu'immortaliser des scènes qui iront remplir l'album de famille ou bien s'afficher en grand dans une salle de réception lorsqu'ils fêteront pour de bon leurs épousailles.

La cérémonie de mariage en Chine n'a rien de romantique: un officier d'état-civil remet un papier tamponné aux jeunes mariés et le tour est joué.

Pour ceux qui veulent garder un souvenir du plus beau jour de leur vie, l'habitude consiste à louer une robe pour Madame et un costume (blanc de préférence) pour Monsieur et à faire la tournée des sites touristiques accompagnés d'un photographe. Les plus riches choisissent pour décor des destinations lointaines, de préférence en France ou en Italie.

Plein écran
© AFP

Tout à portée de mains

D'autres encore privilégient la commodité: un complexe où tout est à portée de mains, de la robe au bouquet en passant par des décors variés où les jeunes mariés peuvent poser sans courir la ville exposée aux aléas climatiques.

"C'est vraiment fatigant de se faire prendre en photo dehors en bougeant d'un endroit à un autre. Ici on est à l'intérieur et il y a tout ce qu'il faut", se réjouit Zhao Tianyou, une fiancée de 25 ans qui pose depuis le début de la matinée dans les différents décors d'un immense studio baptisé "Histoire d'amour à Rome".

Les pieds dans l'eau

À côté d'elle et de son fiancé, d'autres couples attendent leur tour pour poser dans un jardin tropical ou automnal, devant une cascade ou encore un ciel étoilé.

Dans une scène très élaborée, une jeune femme, les pieds et la traîne dans l'eau d'un bassin entouré de rochers, boit un verre de vin assise à une table mystérieusement immergée...

"La photo de mariage en Chine devient plus personnalisée", observe le directeur du studio, Zhao Rongchang. "Les Chinois adoraient partir en voyage pour prendre leurs photos de mariage mais à présent ils préfèrent le faire à l'abri et avec un style plus précis", ajoute-t-il. Son studio accueille chaque jour entre 50 et 60 couples.

Pour la robe, les fiancées peuvent choisir entre une énorme variété de couleurs, du blanc à l'occidentale au rouge traditionnel chinois.

Une armée d'employés prennent les photos, arrangent les décors, les costumes et les accessoires, dont les "jeunes mariés" peuvent changer autant de fois qu'ils le souhaitent.

Plein écran
© AFP

Fatiguée, mais ravie

"C'est un peu fatigant mais je suis ravie. J'adore tous les styles qu'ils m'ont proposés", témoigne une femme de 26 ans dénommée Wu.

Le secteur du mariage est en plein essor en Chine, avec un chiffre d'affaires qui devrait atteindre 2.270 milliards de yuans (290 milliards d'euros) d'ici à la fin de l'année, selon le cabinet ASKCI.

  1. Après avoir consulté plus de 100 docteurs, il ne sait toujours pas de quoi il souffre

    Après avoir consulté plus de 100 docteurs, il ne sait toujours pas de quoi il souffre

    Depuis 2016, Bob Schwartz souffre d’insomnie. Chaque nuit, cet Américain de 59 ans se lève toutes les 90 minutes pour aller aux toilettes. En plus de ce problème urinaire nocturne, il souffre également d’hypertension artérielle, de troubles digestifs chroniques, de graves déséquilibres hormonaux et d’une perte de masse musculaire. Au total, Bob a consulté plus de 100 médecins qui ont tous été incapables de diagnostiquer la maladie qui le ronge.
  1. Bijoux, déco, Tupperware: comment expliquer le succès de la vente à domicile?
    Interview

    Comment expliquer le succès de la vente à domicile?

    À l’heure où l’on commande tout ce dont on a besoin, du pratique à l’inutile, en deux clics, y a-t-il encore de la place pour les ventes à domicile? Celles qui nous poussent à réunir quelques copines pour écouter une démonstratrice faire la description de produits qui vont changer notre quotidien, notre style, voire carrément notre vie. Si l'on s'intéresse aux chiffres, la réponse est oui. Rien qu’en 2018, 611 homeparties, toute marques confondues, ont été organisées en Belgique quotidiennement. “Homeparties”, c’est le mot qu’on utilise aujourd’hui pour désigner ce qu’à l’époque de nos mamans, on appelait “réunions” ou “démonstrations”. Qu’est-ce qui explique leur succès?