Plein écran
Olivia Jackson. © Instagram/@clothesmyboyfriendhates

Son copain déteste ces vêtements, elle leur dédie un compte Instagram

Elle les adore, lui les a en horreur. Amusée par le fait que son petit-ami déteste la plupart de ses tenues préférées, Olivia Jackson a eu la bonne idée de leur dédier un compte Instagram. 

Vous avez eu le coup de cœur en boutique: il vous faut cette robe. Sans hésiter, vous prenez la direction de la caisse et repartez avec cette magnifique pièce sous le bras. Avec fierté, vous présentez votre trouvaille à votre moitié... qui la déteste! Alors que beaucoup se vexeraient, Olivia Jackson a préféré en rire. 

Sur son compte Instagram clothesmyboyfriendhates (comprenez, “ces vêtements que mon copain déteste”), la jeune Britannique partage jour après jour ses tenues, comme de nombreuses influenceuses. La particularité de ses looks est qu’ils n’ont pas du tout été validés par son copain. “Mon petit-ami méprise la plupart de mes fringues”, explique d’ailleurs Olivia dans la bio de son compte Instagram. 

Des remarques piquantes

Souvent, la jeune femme accompagne ses “tenues du jour” des commentaires les plus percutants prononcés par son compagnon, qui ne manque clairement pas d’imagination. “Tu vas te faire opérer pour quoi dans cette tenue?”, a-t-il notamment demandé à propos d’une longue robe blanche à pois noirs. 

Un succès

Des remarques qui semblent parler à bon nombre d’entre nous, puisque le compte Instagram est suivi par pas moins de 57.000 personnes. La Britannique démontre, non sans humour, que chacun a le droit de porter ce qu’il veut, peu importe les commentaires des autres. 

  1. Après avoir consulté plus de 100 docteurs, il ne sait toujours pas de quoi il souffre

    Après avoir consulté plus de 100 docteurs, il ne sait toujours pas de quoi il souffre

    Depuis 2016, Bob Schwartz souffre d’insomnie. Chaque nuit, cet Américain de 59 ans se lève toutes les 90 minutes pour aller aux toilettes. En plus de ce problème urinaire nocturne, il souffre également d’hypertension artérielle, de troubles digestifs chroniques, de graves déséquilibres hormonaux et d’une perte de masse musculaire. Au total, Bob a consulté plus de 100 médecins qui ont tous été incapables de diagnostiquer la maladie qui le ronge.
  2. Bijoux, déco, Tupperware: comment expliquer le succès de la vente à domicile?
    Interview

    Comment expliquer le succès de la vente à domicile?

    À l’heure où l’on commande tout ce dont on a besoin, du pratique à l’inutile, en deux clics, y a-t-il encore de la place pour les ventes à domicile? Celles qui nous poussent à réunir quelques copines pour écouter une démonstratrice faire la description de produits qui vont changer notre quotidien, notre style, voire carrément notre vie. Si l'on s'intéresse aux chiffres, la réponse est oui. Rien qu’en 2018, 611 homeparties, toute marques confondues, ont été organisées en Belgique quotidiennement. “Homeparties”, c’est le mot qu’on utilise aujourd’hui pour désigner ce qu’à l’époque de nos mamans, on appelait “réunions” ou “démonstrations”. Qu’est-ce qui explique leur succès?