Plein écran
© getty

Trois services gratuits d'aide aux victimes disponibles en Brabant wallon

Le gouverneur du Brabant wallon, Gilles Mahieu, a présenté mercredi à Nivelles une brochure d'information sur le réseau d'aide aux victimes et aux proches de celles-ci dans l'arrondissement judiciaire, après avoir constaté que les citoyens avaient une maigre connaissance des services disponibles. Trois de ceux-ci, œuvrant à des niveaux différents, sont disponibles gratuitement: un service d'assistance policière aux victimes existe dans chacune des dix zones de police du Brabant wallon, la Maison de justice propose un service d'accueil des victimes, et l'ASBL La Touline (Nivelles) aide les victimes sur un plus long terme.

Les trois services coopèrent au quotidien, travaillent avec le même type de bénéficiaires, sont gratuits, sans obligation, tenus par la confidentialité mais ils ont des missions spécifiques et ne sont pas en concurrence. Il est apparu, après les attentats qui ont frappé Bruxelles, que l'organisation de l'aide aux victimes n'était pas connue des citoyens.

Une brochure
D'où l'idée d'éditer et de distribuer une brochure spécifique. "Demander de l'aide lorsqu'on est victime n'est pas évident, et ça l'est encore moins si le fonctionnement de cette aide n'est pas clair", résume Florence Watteyne, la coordinatrice de la Touline.

Un soutien à court terme de la police
Au sein des zones de police (et de la police judiciaire fédérale du Brabant wallon), le service d'assistance policière aux victimes intervient en urgence et propose un soutien de court terme. Il peut intervenir même si la victime ne désire pas déposer plainte, par exemple en cas de violence conjugale.

Maisons de justice
Le service d'accueil des victimes des Maisons de justice, lui, collabore avec les membres du parquet et du tribunal lorsque les faits font l'objet d'un traitement judiciaire. Il offre une gamme de services et de soutien à tout moment de la procédure et joue le rôle d'interface avec le monde judiciaire, mais uniquement avec l'accord du magistrat en charge du dossier.

Quant à la Touline, l'ASBL financée par la Fédération Wallonie-Bruxelles est indépendante des autorités policières et judiciaires. Elle intervient pour un soutien social, administratif ou encore psychologique à court, moyen et long terme.

  1. 15 idées pour occuper les enfants au resto ou en voiture
    Blog

    15 idées pour occuper les enfants au resto ou en voiture

    Notre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l’année. L’occasion pour 7sur7 de vous fournir l’information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l’occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d’apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici et Facebook ici). Nous vous proposerons chaque mardi l’un de ses articles de blog ici.
  2. Les travailleurs qui travaillent par obligation sont deux fois plus souvent absents

    Les travail­leurs qui travail­lent par obligation sont deux fois plus souvent absents

    Pas moins d'un travailleur sur cinq qui travaille par obligation est absent au moins 21 jours pour cause de maladie ou d'accident domestique. Parmi ceux qui choisissent délibérément de travailler, ils ne sont qu'un sur dix, ressort-il d'une étude menée par l'entreprise spécialisée en ressources humaines Securex. De plus, les travailleurs qui travaillent parce qu'ils le doivent se portent presque deux fois plus souvent malades sans l'être vraiment (17 % contre 10 %). Ils courent également plus de risques de burn-out.
  3. Ils demandent de l’argent à leurs fans pour voyager: “Trouver un emploi n’est pas une option”

    Ils demandent de l’argent à leurs fans pour voyager: “Trouver un emploi n’est pas une option”

    10.000 euros: c’est la somme que souhaite récolter un couple allemand pour financer son voyage en tandem vers l’Afrique du Sud. Depuis maintenant plusieurs années, Catalin Onc et son épouse Elena Engelhardt tiennent un compte commun sur Instagram où ils postent des photos de leurs aventures à travers le monde. Ils souhaitent aujourd’hui se rendre sur le continent africain à vélo grâce à l’argent de leurs abonnés.