Plein écran
© Facebook/Vegan Street Festival

Un festival vegan débarque à Bruxelles

Avis aux vegans (ou non)! Un festival entièrement dédié au véganisme débarque ce week-end à Bruxelles.  

Le Vegan Street Festival remet le couvert et revient à Bruxelles pour une seconde édition. Ce samedi 25 mai de 10h à 22h, des food-trucks végans investiront le quartier Sainte-Catherine, et plus précisément  le Marché aux Poissons, proposant des mets en tout genre et de toutes les origines. 

Un programme déjà bien alléchant qui est complété par la présence de stands de maquillage “cruality free” et de vêtements estampillés “vegan”, mais aussi des conférences sur le thème du véganisme. 

“Organisé pour la première fois à Bruxelles en 2018, le Vegan Street Festival a donné l’exemple d’ouverture que peuvent et doivent avoir les événements végans. Plus de 8.000 personnes et 40 vendeurs ont pris part aux festivités, appréciant la nourriture végan, achetant des produits végan et dansant sous le soleil”, assurent les organisateurs. Une bonne raison de remettre ça! 

  1. La chose que je préfère par-dessus tout dans l'expatriation
    Blog

    La chose que je préfère par-des­sus tout dans l'expatria­ti­on

    Notre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l’année. L’occasion pour 7sur7 de vous fournir l’information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l’occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d’apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici et Facebook ici). Nous vous proposerons chaque mardi l’un de ses articles de blog ici.
  2. “Témoigner ne suffit plus: rien n’a changé, les hommes sont toujours aussi violents”

    “Témoigner ne suffit plus: rien n’a changé, les hommes sont toujours aussi violents”

    Elle a cru que la libération de la parole des femmes changerait les choses. Que les harceleurs seraient enfin punis pour leurs agissements. Que les victimes ne devraient plus se battre pour faire reconnaître leur statut. Anaïs, créatrice du compte Tumblr Paye Ta Shnek, qui compilait depuis sept ans les phrases choquantes, les réflexions sexistes, les agressions du quotidien subies par les femmes, arrête.