Plein écran
France devant la librairie en question. © Instagram/MadeByF

Un libraire bruxellois s’en prend à une influenceuse: “Une pétasse blonde devant ta putain de vitrine”

L’affaire fait grand bruit sur les réseaux sociaux depuis ce week-end. Une influenceuse bruxelloise a été la cible d’un coup de gueule virulent partagé par le célèbre libraire de la capitale, Ptyx, sur Facebook. Son message a rapidement provoqué l’indignation sur la toile et la colère des activistes féministes. 

“Quand une instagrammeuse-pétasse-blonde (...) se déchausse et se fait photographier devant ta putain de vitrine et te dit (...) que ‘ton shop est super et que c’est pour son compte Instagram et qu’elle comprend vraiment pas pourquoi je suis fâché et désagréable comme ça (...) parce que ça fait de la super pub pour ton shop et que tu lui réponds que si tu avais voulu de la pub avec une pétasse-blonde tu t’en serais trouvé une et lui aurais éclaté la tronche à coups de batte de baseball.” 

Le ton est donné. Si le mécontentement du propriétaire de la librairie ixelloise Ptyx peut être entendu, les propos violents à l’égard de l’influenceuse bruxelloise France (alias MadeByF) choquent et provoquent rapidement l’indignation au sein de la sphère des influenceurs. 

Ainsi, Chrystelle d’Imparfaites écrit dans la foulée: “Je vous laisse juger de la violence inconcevable de son post, qu’il a ensuite supprimé et en profite pour lui dire que moi, une instagrammeuse-petasse-brune (qui écrit des bouquins quand même, ça compte ?) je me fais un plaisir de lui apprendre un truc: les femmes, instagrammeuses-petasses ou pas, ça a tendance à se serrer les coudes face aux attaques misogynes, gratuites et agressives et que pas de bol, les pétasses instagrammeuses, ça a vite une jolie communauté qui peut autant te faire de la bonne que de la mauvaise pub.” 

Une “Pétasse Pride” le 8 mars 

En parallèle, une “Pétasse Pride” a été organisée le 8 mars prochain, date à laquelle est célébrée la Journée Internationale de la Femme. “Atelier selfies pour pétasses Insta devant notre librairie préférée. Apportez toute votre bitch attitude et votre pétasserie. Invitez toutes les bad bitches de vos contacts!”, détaille l’événement Facebook créé pour l’occasion. 

Après avoir pris la parole dans ses stories Instagram pour revenir sur les faits, France a finalement mis fin à l’affaire dans une publication Instagram, dévoilant l’un des clichés pris devant la librairie en question. “À ma gauche, Virginia Woolf. À ma droite, un lieu que je voulais vous présenter. Au milieu… Je vous laisse juger.”