Un YouTubeur joue au thanatopracteur et fait débat

La vidéo d'un YouTubeur populaire, TiboInShape, dans laquelle il présente le métier de thanatopracteur, images du corps d'un défunt à l'appui, suscitait jeudi de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, certains lui reprochant un manque de respect à l'égard des morts, quand d'autres saluaient ce coup de projecteur sur un métier tabou.

Dans cette vidéo intitulée "un métier avec les morts", le youtubeur, n°1 français des vidéos de fitness, mais qui s'est diversifié en s'intéressant à des sujets très variés, montre des séquences tournées chez un thanatopracteur et fait découvrir les soins de conservation d'un défunt. Il montre des séquences tournées chez un thanatopracteur, et comment il travaille sur le corps d'un vrai défunt.

La vidéo comptabilisait plus de 800.000 vues jeudi après-midi. Si le visage et certaines parties du corps du mort ont été floutées, certains internautes ont reproché au YouTubeur et aux près de 6 millions d'abonnés d'avoir diffusé des images choquantes, et sans avertissement notamment à l'intention des enfants, le youtubeur de 27 ans affirmant au contraire au début de la vidéo qu'elle n'en contient aucune.

D'autres ont également critiqué la miniature (image choisie pour représenter la vidéo), qui présente le corps du défunt, estimant que même si son visage était flouté, ses proches pourraient le reconnaître. Elles se sont aussi offusqués que le YouTubeur ait répondu pour se défendre que "cette personne n'a plus de famille, juste un frère de 80 ans".

Certains internautes sont même allés jusqu'à comparer l'adepte du fitness au YouTubeur américain très controversé Logan Paul, qui avait suscité un tollé en 2017 en filmant le corps d'une personne qui s'était suicidée dans une forêt au Japon. Ce dernier, qui défraie régulièrement la chronique, avait aussi fait scandale en début d'année en se lançant pour défi de "devenir gay pendant un mois" et fait le buzz en ce moment en surfant sur les thèses contestant la rotondité de la terre.

D'autres internautes, à l'inverse, ont loué la démarche de TiboInShape, soulignant, comme il l'explique dans sa vidéo, qu'il avait voulu montrer "un métier atypique, très peu connu du grand public, sur lequel on a beaucoup de préjugés".

L'an dernier, une précédente vidéo de TiboInshape, dans laquelle il effectuait une visite du camp d'extermination d'Auschwitz, avait également suscité un vif débat. Là encore, c'est surtout son ton et sa pose enjoués, devant l'entrée du camp, au début de la vidéo, qui lui avaient valu des reproches, beaucoup de ses abonnés ayant au contraire salué sa démarché pédagogique.