Plein écran
© Facebook/Elisa Sanz

Une mère alerte: son bébé souffrait du “cheveu étrangleur”

Un simple cheveu tombé dans le lit d'un bébé peut avoir d'importantes conséquences. C’est ce qu’a tenu à expliquer une mère sur le réseau social Facebook. Dans une publication, Elisa Sanz raconte comment elle a découvert que son enfant souffrait du syndrome du tourniquet ou du “cheveu étrangleur”. 

En s’enroulant autour d’un organe, un simple cheveu peut être très dangereux pour les nourrissons. Et ce, en coupant la circulation sanguine voire en cisaillant la peau du bébé. Ce phénomène porte le nom de syndrome du tourniquet ou de “cheveu étrangleur”. Et c’est contre ce dernier qu’Elisa Sanz, jeune maman, met en garde. 

Dans une publication Facebook, elle commence par expliquer avoir passé “une bonne partie de la journée aux urgences” pour son fils. “Il avait l’air gêné par quelque chose. (...) Comme il venait tout juste d’avoir ses vaccins, on pensait que c’était ce qui le perturbait, qu’il mettait un peu de temps à encaisser.” 

Face à la douleur de son enfant, Elisa se remémore qu’elle a vu passer sur la toile, il y a de cela quelques années, une publication concernant le “syndrome du tourniquet”. “Il s’agit d’un cheveu qui s’entortille autour d’un doigt de main ou de pied (voire autour du pénis chez le petit garçon) si fort, qu’il finit par “étrangler” le membre. La circulation coupée engendre gonflement, douleur et si ce n’est pas pris à temps: nécrose!”, informe-t-elle. Le cheveu entortillé est malheureusement très difficile à remarquer, car le pli qu’il forme ressemble finalement aux autres plis des membres encore dodus des nourrissons. 

La chair coupée

 “J’ai profité d’un change pour vérifier ses orteils... Et bingo! Cheveu étrangleur. Tellement enroulé profondément que ça avait commencé à couper la chair. Le doigt n’avait pas encore changé de couleur, mais l’emprise était si ferme et profonde que je n’ai pas pu le retirer moi-même”, détaille la maman. 

La famille a finalement pu voir un chirurgien dans la soirée, qui a pu libérer l’orteil du bébé. “Il est libéré et il va bien, mais voyant que la plupart du personnel médical n’en n’avait jamais entendu parler, ni les parents en salle d’attente ou mon entourage, j’ai donc envie de faire ce post pour vous en parler, que vous le notiez vous aussi dans un coin de votre tête comme j’ai pu le faire à l’époque car ça pourrait peut-être vous servir un jour.” 

Que faire si cela arrive? 

Si les pleurs de votre bébé vous font penser un possible syndrome du tourniquet, déshabillez-le afin de l’inspecter. Si cela est possible, retirez délicatement le cheveu tout en surveillant la partie endolorie durant les heures qui suivent. Si l’organe ne reprend pas sa forme normale, consultez directement un pédiatre.

Il peut arriver que la peau soit trop gonflée et qu’on ne puisse pas libérer l’organe du cheveu. Dans ce cas, rendez-vous immédiatement aux urgences.