Plein écran
© Getty Images/iStockphoto

“Une table pour un”: pour garder la ligne, mangez seul

Manger seul, honteux? La pratique devient désormais banale et serait même recommandée pour éviter la prise de poids. 

Selon le psychologue américain John de Castro, nous contrôlons davantage ce que nous mangeons lorsque nous dînons en solitaire. 

Dans plusieurs études, l’expert a démontré que plus il y a de personnes autour d’une table, plus nous mangeons. Lors d’un dîner à deux, nous mangeons environ 35% de plus que si nous étions seul. En groupe de quatre personnes, on passe à une augmentation de 75% et à une hausse de 100% pour dîner à sept. 

Pour ceux qui suivent un régime, la tentation de craquer sur un repas riche ou un dessert très sucré est également plus grande lorsqu’ils mangent avec d’autres. Selon des chercheurs de l’université de Pittsburgh aux États-Unis, les individus qui suivent un régime alimentaire ont 60% de risques supplémentaires de faire des écarts. 

Une autre étude nuance la théorie

Les hommes doivent toutefois être attentifs! Une étude réalisée en Corée du Sud en 2017 révèle qu’il y a tout de même un risque de devenir obèse 45% plus élevé chez les hommes qui mangent seuls régulièrement.

“Ce que l’enquête a découvert, c’est que les personnes obèses n’ont pas tendance à manger en trop grande quantité chez elles. Mais lorsqu’elles mangent seules au restaurant, on constate une suralimentation”, ajoute John de Castro.

  1. Bijoux, déco, Tupperware: comment expliquer le succès de la vente à domicile?
    Interview

    Comment expliquer le succès de la vente à domicile?

    À l’heure où l’on commande tout ce dont on a besoin, du pratique à l’inutile, en deux clics, y a-t-il encore de la place pour les ventes à domicile? Celles qui nous poussent à réunir quelques copines pour écouter une démonstratrice faire la description de produits qui vont changer notre quotidien, notre style, voire carrément notre vie. Si l'on s'intéresse aux chiffres, la réponse est oui. Rien qu’en 2018, 611 homeparties, toute marques confondues, ont été organisées en Belgique quotidiennement. “Homeparties”, c’est le mot qu’on utilise aujourd’hui pour désigner ce qu’à l’époque de nos mamans, on appelait “réunions” ou “démonstrations”. Qu’est-ce qui explique leur succès?