1. Dans un petit village d’Ardèche, une fillette disparaît: le coupable est-il vraiment celui qu’on croit?
    Interview

    Dans un petit village d’Ardèche, une fillette disparaît: le coupable est-il vraiment celui qu’on croit?

    2005. Dans un village perché d’Ardèche, la petite Justine, sept ans, disparaît. Rapidement, les habitants s’organisent et lancent des battues dans la nature environnante. Les recherches se prolongent jusque tard dans la nuit mais ce n’est qu’au petit matin que le gendarme Tassi découvre quelque chose... Quinze ans plus tard, alors qu’il la croyait réglée, Tassi, désormais à la retraite, reprend l’enquête. Il va se faire aider d’un jeune auteur spécialisé dans les tueurs en série et de l’avocate de l’homme qu’il a fait enfermer pour le meurtre de la petite Justine. “Fermer les yeux” d’Antoine Renand est un polar qu’on imagine très bien sur grand écran et c’est normal, c’est comme ça qu’il était pensé à l’origine. “Fermer les yeux” était un scénario avant d’être un roman mais la vie étant ce qu’elle est, le projet cinématographique n’a pas abouti. Tant mieux pour ceux qui préfèrent les descriptions écrites des personnages à leur projection sur écran.
  2. Virginie Despentes adresse une lettre à ses “amis blancs qui ne voient pas où est le problème”

    Virginie Despentes adresse une lettre à ses “amis blancs qui ne voient pas où est le problème”

    L’écrivaine française Virginie Despentes a transmis une lettre à France Inter dans laquelle elle dénonce le racisme en France. “En France, nous ne sommes pas racistes, mais la dernière fois qu’on a refusé de me servir en terrasse, j’étais avec un arabe. La dernière fois qu’on m’a demandé mes papiers, j’étais avec un arabe”, lance-t-elle à l’attention de ses amis blancs “qui ne voient pas où le problème”.
  3. Une fillette de 3 ans disparaît lors d’une partie de cache-cache avec sa mère dans l'appartement familial: que s’est-il passé?
    Interview

    Une fillette de 3 ans disparaît lors d’une partie de ca­che-ca­che avec sa mère dans l'apparte­ment familial: que s’est-il passé?

    La petite fille de Flora Conway, auteure à succès aussi célèbre pour ses romans que pour sa discrétion dans les médias, a disparu alors qu’elle jouait à cache-cache avec sa mère dans leur appartement new-yorkais. La fillette de 3 ans s’est volatilisée. La porte d’entrée est fermée et il n’y a aucune trace d’effraction. Que s’est-il passé? Le nouveau roman de Guillaume Musso commence comme un thriller. Mais on se rend compte très vite que la partie de cache-cache, c’est avec le lecteur que Musso la fait.
  1. Jean-Loup Dabadie est décédé
    mise à jour

    Jean-Loup Dabadie est décédé

    L’artiste et académicien français Jean-Loup Dabadie, qui a exercé ses nombreux talents dans des domaines variés dont la littérature, le journalisme, le cinéma et la chanson, est décédé dimanche à Paris, à l’âge de 81 ans, a annoncé son agent. Scénariste et parolier, Jean-Loup Dabadie, auteur des scénarios de plus de trente films et des textes de centaines de chansons, a travaillé avec les plus grands du cinéma et de la chanson française, dont Claude Sautet ou François Truffaut au cinéma, et Serge Reggiani ou Julien Clerc en musique.
  2. Pendant la nuit, elle ouvre les yeux et découvre un homme qui berce son bébé
    Interview

    Pendant la nuit, elle ouvre les yeux et découvre un homme qui berce son bébé

    Anna, jeune médecin éprouvée par la vie, accouche, seule, de son premier enfant. À l’hôpital, elle rencontre Gabriel, bénévole dans une association de berceurs de bébé. Qui est cet homme silencieux qui tient son nouveau-né dans ses bras avec autant de tendresse? Anna et Gabriel ont tous les deux de bonnes raisons d’avoir peur du bonheur. Et si ensemble, ils apprenaient à se reconstruire? Le cinquième roman de Sophie Tal Men, “Va où le vent te berce”, devrait être prescrit à tous ceux qui n’ont plus foi en rien. C’est un livre qui fait un bien fou en cette période très particulière, où chacun est poussé dans ses retranchements et dans sa solitude.
  1. “La parabole du kayakiste”, ou comment vivre heureux tout en essayant d’améliorer le monde

    “La parabole du kayakiste”, ou comment vivre heureux tout en essayant d’améliorer le monde

    En février dernier, Paul Dewandre, l’auteur du célèbre spectacle “Les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus” sortait un livre qui décrivait sans le vouloir la transition de société que nous vivons aujourd’hui. Plus étonnant encore, le titre de son bouquin, “La parabole du kayakiste, la fin du monde n’est pas la fin du monde", fait écho à la présentation du plan de déconfinement du gouvernement, dans lequel la pratique du kayak avait été mentionnée.
  1. Le bon plan lecture pour s’occuper pendant le confinement

    Le bon plan lecture pour s’occuper pendant le confine­ment

    Depuis l’arrivée de la vente en ligne et des géants de la distribution, les librairies de quartier luttent pour conserver leur savoir faire et leur clientèle. Bien plus qu’un simple achat, entrer dans une libraire est un acte de plaisir et d’engagement. Flâner dans ses rayons, demander des conseils au libraire et admirer les nouveautés savamment exposées, sont autant de petites choses qui ne doivent pas se perdre. C’est pourquoi, en France et en Belgique, les libraires ont décidé de s’unir et de proposer leurs services sur une plateforme en ligne, lalibrairie.com. Ils combinent ainsi modernité et tradition, pour le plus grand bonheur des amoureux de la lecture.
  1. Jessica a créé une bibliothèque solidaire pour s’échanger des livres durant le confinement

    Jessica a créé une bibliothè­que solidaire pour s’échanger des livres durant le confine­ment

    Les librairies sont fermées, mais les lecteurs avides de découvertes littéraires sont toujours bien présents. Alors qu’elle n’avait plus de livres à lire, Jessica Beaufays s’est dit qu’elle allait créer un groupe Facebook d’échange de bouquins. “La bibliothèque solidaire de Verviers” rencontre son petit succès et pourrait donner des idées aux lecteurs d’autres communes.
  1. Romina Carota prouve que l’avenir n’est jamais tout tracé dans “Résilience 2.0"

    Romina Carota prouve que l’avenir n’est jamais tout tracé dans “Résilience 2.0"

    Nous ne naissons pas tous avec les mêmes chances dans la vie. Mais rien n’est immuable, comme le prouve Romina Carota. Née au sein d’un foyer monoparental italien, au cœur même d’un quartier peuplé d’Italiens, la jeune femme a déjoué l’avenir qui lui était promis pour le prendre en main et en faire ce qu’elle a voulu. Un récit qu’elle raconte dans son livre “Résilience 2.0", qu’elle présentera, ce vendredi, à la foire du livre de Bruxelles.