1. Les secrets de Noholita, l’influenceuse suivie par un million de personnes: “J'ai mauvais caractère mais je suis une bosseuse”
    Interview

    Les secrets de Noholita, l’influenceuse suivie par un million de personnes: “J'ai mauvais caractère mais je suis une bosseuse”

    Elle est l’une des influenceuses les plus importantes de France. Camille Callen, 30 ans, célèbre sous le pseudo Noholita, est suivie par un million de personnes sur Instagram. Son dada? La mode accessible à toutes. Camille sort “En harmonie”, un livre où elle se raconte sans filtre, mais tout en pudeur, qu’elle voit “comme un journal intime”.
  2. “Pandemia”: le livre qui retrace ce que nous avons vécu en 500 photos puissantes

    “Pandemia”: le livre qui retrace ce que nous avons vécu en 500 photos puissantes

    Nous n’en sommes pas encore complètement sortis mais on sait déjà que ce qu’on a vécu en 2020 était historique. La pandémie de coronavirus n’a pas fait de jaloux: elle a touché le monde entier. Partout, on a vu les mêmes mains posées sur un malade, les mêmes têtes inquiètes penchées sur un lit, l’impuissance des médecins, les élans de solidarité. Le livre “Pandemia - Ce que nous avons vécu”, sorti aux éditions Les arènes, retrace ces mois insolites.
  1. La maladie de sa maman, le décès de son papa, ses relations amoureuses: Tatiana Silva se livre comme jamais dans un livre inspirant
    Interview

    La maladie de sa maman, le décès de son papa, ses relations amoureuses: Tatiana Silva se livre comme jamais dans un livre inspirant

    Elle a été Miss Belgique, présentatrice météo sur RTL-TVI et désormais, elle s’épanouit dans plusieurs rôles au sein des chaînes TF1 et LCI. Tatiana Silva est incontestablement l’une des personnalités belges les plus appréciées dans notre pays. Mais au-delà de son large sourire et de sa douceur contagieuse, la femme de 36 ans cache des blessures du passé qu’elle a appris à accepter. Dans un livre intime et bouleversant, intitulé “Tout commence par soi”, elle évoque son long chemin vers la guérison dans l’espoir de nous inspirer dans notre propre quête du bonheur. Interview.
  2. Le bonheur est au bout du chemin: “Archie”, l'histoire du jeune homme qui prenait, enfin, sa vie en main
    Interview

    Le bonheur est au bout du chemin: “Archie”, l'histoire du jeune homme qui prenait, enfin, sa vie en main

    Archie a 16 ans quand il quitte l’institution dans laquelle il est placé pour prendre son destin en main. Sa mère, toxicomane, est incapable de s’occuper de lui. Archie ne veut plus attendre d’être heureux. En apprenant qu’il existe une école où les enfants sont libres d’apprendre ce qui les intéresse vraiment, il se met en tête de s’y rendre à pied. Sur le sentier des douaniers en Bretagne, face aux flots sauvages et à l’horizon dégagé, Archie va apprendre les circonstances tragiques de sa naissance et comprendre pourquoi sa mère en est arrivée là. “Archie” est le nouveau roman de la Belge Alia Cardyn. Il fait suite à “Mademoiselle Papillon”, vendu à 24.000 d’exemplaires “alors que les librairies étaient fermées”.
  1. Les manuscrits d'Anne Frank désormais disponibles intégralement en ligne

    Les manuscrits d'Anne Frank désormais disponi­bles intégrale­ment en ligne

    Pour la première fois, les manuscrits originaux du journal intime d’Anne Frank ont été publiés intégralement en ligne, accompagnés d’une contextualisation historique. Le lancement de cette version numérique a été organisé par l’Association belge pour la Recherche et la Reconstitution historique. Toutefois, pour des raisons liées aux droits d’auteurs, l’édition ne sera pas disponible aux Pays-Bas, pays où la jeune fille vivait cachée et avait rédigé ses textes.
  2. Le Prix Filigranes récompense le roman flamboyant de François Roux: “La vie rêvée des hommes”
    Interview

    Le Prix Filigranes récompense le roman flamboyant de François Roux: “La vie rêvée des hommes”

    Le Prix Filigranes a été remis cette semaine à François Roux pour le roman flamboyant “La vie rêvée des hommes”. La plus grande librairie indépendante du plat pays récompense annuellement et depuis six ans un roman de langue française accessible à tous et paru entre le 1er novembre 2020 et le 31 octobre 2021. La liste des romans qui étaient en lice cette année est ici. Si ça peut vous inspirer pour vos futures lectures d'automne.
  1. L’histoire de la femme derrière Nos Pilifs, un lieu rare et nécessaire à Bruxelles

    L’histoire de la femme derrière Nos Pilifs, un lieu rare et nécessaire à Bruxelles

    Vous y avez peut-être déjà amené vos enfants: la Ferme Nos Pilifs, située au nord de Bruxelles, propose un parc animalier avec vaches, cochons, poules, ânes ou encore moutons. Elle est accessible gratuitement. On peut y organiser l’anniversaire des plus petits, faire le plein de douceurs à la boulangerie, apprendre l’éco-jardinage et la permaculture... La Ferme Nos Pilifs est un lieu de détente mais c’est surtout un lieu qui emploie 200 personnes dont 145 en situation de handicap.
  2. Au Canada, des écoles détruisent 5.000 livres jugés racistes envers les communautés autochtones, dont Tintin et Astérix

    Au Canada, des écoles détruisent 5.000 livres jugés racistes envers les communau­tés autoch­tones, dont Tintin et Astérix

    Des bandes-dessinées, des romans et des encyclopédies qui présentaient des images ou un langage injurieux envers les communautés autochtones ont été retirés des bibliothèques d'une trentaine d'écoles en Ontario, au Canada, et certains brûlés lors d'une cérémonie de "purification par la flamme" en 2019. Un geste révélé mardi soir par Radio-Canada et qui fait débat dans un pays dont l'histoire est marquée par sa politique d'assimilation forcée des Premières Nations.
  3. C’est l’histoire d'un mec qui déambule et d'un auteur qui avait le don de rendre le banal merveilleux
    Interview

    C’est l’histoire d'un mec qui déambule et d'un auteur qui avait le don de rendre le banal merveil­leux

    Certains ont l’art des grandes histoires et des dénouements tragiques. Florent Oiseau a celui de rendre le banal et l’insignifiant merveilleux. Son quatrième roman, “Les fruits tombent des arbres”, est l’un des petits bijoux de la rentrée littéraire. C’est l’histoire de Pierre, un type plus vraiment jeune mais pas encore tout à fait vieux, sans grandes ambitions si ce n’est de regarder passer la vie et de se réjouir de ses moments d’ennui, de ses incongruités, de sa trivialité. Quand son voisin meurt à l’arrêt Popincourt, Pierre monte dans le bus 69 pour emprunter le parcours que le disparu avait prévu de faire. “Les fruits tombent des arbres” est l’histoire d’un mec qui déambule dans les rues de Paris et qui voit “plus de beauté dans un cendrier que dans un ciel d’été, plus de mélancolie dans une flaque d’eau que dans un air d’accordéon” et qui préfère “l’odeur de l’essence à celle du jasmin”.