Alessandra Sublet
Plein écran
Alessandra Sublet © DR

Alessandra Sublet: “Si un jour je disparais de l’antenne, il n’y aura pas de deuil national”

InterviewAlessandra Sublet refuse qu’on lui dicte ce qu’elle doit faire de sa vie. Elle doit sa présence en télé et en radio à sa seule volonté, aux gens qui ont bien voulu lui laisser une chance et à son bagout. L’animatrice française a un parcours atypique qu’elle raconte dans son nouveau livre “J’emmerde Cendrillon”. On lui reproche parfois sa spontanéité ou on se moque de sa maladresse, de son côté sans filtre, de ses choix de vie. Elle ne rentre pas dans le rang? Et alors? Elle assume! Après “T’as le blues, Baby?” sorti en 2013 et dans lequel elle racontait avec humour sa découverte compliquée de la maternité, elle raconte ici ses deux divorces, sa vie de jeune fille à New York, ses boulettes en direct à la télévision, ses choix de vie personnels.

  1. Les confessions intimes de Stéphane Pauwels: “J’ai eu des envies suicidaires”

    Les confessi­ons intimes de Stéphane Pauwels: “J’ai eu des envies suicidai­res”

    Le 28 août 2018, Stéphane Pauwels voit sa vie brusquement basculer. Le présentateur vedette de RTL est arrêté, accusé d’avoir participé à un home invasion. Condamné avec sursis en octobre dernier, il clame son innocence dans un livre intitulé “De la lumière à l’infamie”. Avec nous, il revient sur la période la plus noire de sa vie. “Je ne m’apitoie pas sur mon sort, je raconte mon histoire, qui je suis. Ce bouquin est une thérapie pour moi”, nous confie-t-il, accompagné du coauteur du livre, Michel Matton, dans les locaux d’Arabel, à Schaerbeek, où il anime une émission de foot tous les lundis. Marqué à jamais par cette épreuve, il dénonce “l’acharnement médiatique” dont il a été victime et qui aurait influencé la justice.
  2. Pénétration, jouissance, désir et absence de désir: la gynéco qui dit stop aux idées reçues
    Interview

    Pénétrati­on, jouissance, désir et absence de désir: la gynéco qui dit stop aux idées reçues

    Laura Berlingo, gynécologue-obstétricienne à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, “veut changer la société”, comme l’indique le bandeau sur son livre “Une sexualité à soi”, fraîchement publié. Comment? En encourageant les hommes comme les femmes, les célibataires comme les couples, les hétérosexuels comme les homosexuels à penser à toutes ces choses qui font l’éducation sexuelle, la vie intime et le rapport sexuel. “Je ne suis pas en colère. Je dénonce rien”, dit celle qui s’est fait connaître par les podcasts “Qui m’a filé la chlamydia?" et “Coucou le Q”. “J’ai écrit ce livre parce que je me suis rendue compte d’un tas de choses au fil des ans. C’est mon métier de parler de ce qu’on considère comme de l’intimité. J’aime bien parler de ça avec mes amis, ma famille, mes patientes… Je me suis rendue compte qu’on passait souvent d’une norme à une autre. Parfois, en écrivant, je me disais: mais j’enfonce des portes ouvertes en fait. L’idée est vraiment de dire: réfléchissez à tout ça. Ce n’est pas un livre moralisateur.”