Plein écran
Philippe Geluck fait partie des signataires de la lettre ouverte. © Photo News

Cinquante auteurs de bande dessinée s’inquiètent pour l'avenir du Musée de la BD

Une cinquantaine d'auteurs et éditeurs de bande dessinée signent vendredi une lettre ouverte afin de réclamer un Centre belge de la Bande dessinée (CBBD, ou Musée de la BD) audacieux, ambitieux et "géré dans la transparence". Ils partagent leur inquiétude pour son avenir et se sentent exclus de sa gestion.

La lettre réunit notamment Johan De Moor, Philippe Geluck, Dany Henrotin, Nick Rodwell, François Schuiten, Yves Sente, Nicolas Vadot, Jean Van Hamme ou encore plusieurs maisons d'édition. Les signataires constatent que, 30 ans après son ouverture, le Centre belge de la Bande dessinée manque d'ambition et de rayonnement. D'après eux, il a d'ailleurs oublié sa mission première, la défense de la création en bande dessinée européenne d'hier et de demain.

Les auteurs pointent du doigt la "procédure opaque" de nomination d'une nouvelle directrice générale et le choix d'Isabelle Debekker, précédemment secrétaire générale et désignée au début du mois. "C'est avec une grande inquiétude que nous avons appris cette préférence pour une personne dont le projet reste à venir", expliquent-ils. "Les candidatures externes, plus légitimes par leurs titres et plus méritoires par leurs projets, ont été rejetées au profit de la consécration d'une membre du personnel.”

“La bande dessinée belge vaut mieux qu’un temple dirigé par ses marchands”

Les signataires réclament un CBBD ambitieux, qui ne se limite pas à une collection permanente d'artistes représentatifs du XXe siècle. "Cet outil formidable dessiné, implanté au coeur même de la capitale européenne, semble condamné à n'être plus que le reflet d'un espoir daté et aujourd'hui dépassé", regrettent-ils.

Le centre doit redéfinir "avec audace et ambition" son rôle pour valoriser la bande dessinée et ses auteurs en Belgique, poursuivent-ils. “La bande dessinée belge vaut mieux qu'un temple dirigé par ses marchands."
La semaine dernière, la nouvelle directrice générale s'était défendue dans la presse en indiquant que sa capacité de gestion n'était plus à prouver. 

  1. “On est amie avec un homme gentil mais on ne b... pas avec un homme gentil”
    Interview

    “On est amie avec un homme gentil mais on ne b... pas avec un homme gentil”

    Katherine Pancol fait partie des incontournables en littérature française. On lui doit “Les Yeux jaunes des crocodiles”, “La valse lente des tortues”, “Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi” et la saga “Muchachas”. Son nouveau livre vient de sortir (juste à temps pour Noël!). “Bed Bug”, un roman surprenant qui parle, entre autres, de la vie sexuelle des insectes. Rose est biologiste à Paris. Elle travaille sur une luciole qui pourrait bien guérir le cancer. Son travail est si prometteur qu’on l’envoie à New York pour pousser ses investigations. Rose travaille de pair avec Leo. Mais si elle connait sur le bout des doigts les techniques de séduction des insectes, elle galère dans sa vie amoureuse.