George R. R. Martin, l'auteur de "Game of Thrones".
Plein écran
George R. R. Martin, l'auteur de "Game of Thrones". © EPA

Coronavirus: une lueur d'espoir pour les fans de “Game of Thrones”?

Alors que le coronavirus sévit également de plus en plus aux États-Unis, George R. R. Martin, l’auteur de “Game of Thrones”, est confiné chez lui au Nouveau-Mexique. Et l’écrivain a annoncé à ses fans qu’il comptait profiter de cet isolement forcé pour écrire la suite de la saga littéraire, que les fans attendent désespérément depuis 2011.

George R. R. Martin a publié le premier volume de son œuvre , baptisée “Song of Ice and Fire” (Le Trône de fer en version française) en 1996. Quatre autres ont suivi assez rapidement mais depuis 2011... plus rien. Voilà donc près de dix ans que les fans attendent la suite et la fin de l’histoire, dans sa version littéraire. Un fin qui sera différente de celle de la version télévisée, conclue l’année passée.

Mais alors que de nombreux États américains prennent des mesures similaires à ce que l’on connait désormais en Europe afin de lutter contre la propagation du coronavirus, George R. R. Martin, est désormais cloîtré chez lui. Et l’écrivain de 71 ans profite de la situation pour se remettre à écrire et, enfin, conclure le sixième tome, qui devrait s’intituler “The Winds of Winter.”

George R. R. Martin: “J’écris tous les jours”

“Pour celles et ceux qui s’inquiètent pour moi... oui, j’ai conscience de faire partie de la population la plus vulnérable, étant donné mon âge et ma condition physique. Mais je me sens bien, et on prend toutes les précautions nécessaires. Je me suis isolé dans un coin reculé, je n’ai pour seul visiteur qu’un membre de mon staff, et je ne me déplace pas en ville ni ne rencontre qui que ce soit. À dire vrai, je passe plus de temps à Westeros que dans le monde réel, et j’écris tous les jours. Les choses ne sont pas roses dans les Sept Royaumes... mais sûrement plus que ce qu’elles pourraient devenir ici”, écrit l’auteur sur son blog.

George R. R. Martin avait annoncé il y a quelques années que son oeuvre littéraire devrait se conclure à la fin du septième volume, que le monde n'est cependant pas prêt de voir arriver. À moins que la crise sanitaire à laquelle le monde fait face ne s’éternise...

  1. Jean-Loup Dabadie est décédé
    mise à jour

    Jean-Loup Dabadie est décédé

    L’artiste et académicien français Jean-Loup Dabadie, qui a exercé ses nombreux talents dans des domaines variés dont la littérature, le journalisme, le cinéma et la chanson, est décédé dimanche à Paris, à l’âge de 81 ans, a annoncé son agent. Scénariste et parolier, Jean-Loup Dabadie, auteur des scénarios de plus de trente films et des textes de centaines de chansons, a travaillé avec les plus grands du cinéma et de la chanson française, dont Claude Sautet ou François Truffaut au cinéma, et Serge Reggiani ou Julien Clerc en musique.
  2. Pendant la nuit, elle ouvre les yeux et découvre un homme qui berce son bébé
    Interview

    Pendant la nuit, elle ouvre les yeux et découvre un homme qui berce son bébé

    Anna, jeune médecin éprouvée par la vie, accouche, seule, de son premier enfant. À l’hôpital, elle rencontre Gabriel, bénévole dans une association de berceurs de bébé. Qui est cet homme silencieux qui tient son nouveau-né dans ses bras avec autant de tendresse? Anna et Gabriel ont tous les deux de bonnes raisons d’avoir peur du bonheur. Et si ensemble, ils apprenaient à se reconstruire? Le cinquième roman de Sophie Tal Men, “Va où le vent te berce”, devrait être prescrit à tous ceux qui n’ont plus foi en rien. C’est un livre qui fait un bien fou en cette période très particulière, où chacun est poussé dans ses retranchements et dans sa solitude.