Illustration
Plein écran
Illustration © thinkstock

Dans un petit village d’Ardèche, une fillette disparaît: le coupable est-il vraiment celui qu’on croit?

Interview2005. Dans un village perché d’Ardèche, la petite Justine, sept ans, disparaît. Rapidement, les habitants s’organisent et lancent des battues dans la nature environnante. Les recherches se prolongent jusque tard dans la nuit mais ce n’est qu’au petit matin que le gendarme Tassi découvre quelque chose... Quinze ans plus tard, alors qu’il la croyait réglée, Tassi, désormais à la retraite, reprend l’enquête. Il va se faire aider d’un jeune auteur spécialisé dans les tueurs en série et de l’avocate de l’homme qu’il a fait enfermer pour le meurtre de la petite Justine. “Fermer les yeux” d’Antoine Renand est un polar qu’on imagine très bien sur grand écran et c’est normal, c’est comme ça qu’il était pensé à l’origine. “Fermer les yeux” était un scénario avant d’être un roman mais la vie étant ce qu’elle est, le projet cinématographique n’a pas abouti. Tant mieux pour ceux qui préfèrent les descriptions écrites des personnages à leur projection sur écran.

  1. Joël Dicker est de retour: “Mon problème, c’est que j’ai trop d’idées”
    Interview

    Joël Dicker est de retour: “Mon problème, c’est que j’ai trop d’idées”

    Une nuit de décembre, un meurtre a lieu au Palace de Verbier, dans les Alpes suisses. L’enquête de police n’aboutira jamais. Des années plus tard, au début de l’été 2018, lorsqu’un écrivain se rend dans ce même hôtel pour y passer des vacances, il est loin d’imaginer qu’il va se retrouver plongé dans cette affaire. Que s’est-il passé dans la chambre 622 du Palace de Verbier? Voilà la question que pose Joël Dicker, l’un des auteurs post-confinement les plus attendus, dans son nouveau roman. Et pour obtenir la réponse, il faut s’armer de patience et d’un peu de concentration puisque les péripéties et retournements de situation s’enchaînent à un rythme diabolique. 
  2. Le constat effrayant: on va tous mourir parce qu’on est de plus en plus bêtes
    Interview

    Le constat effrayant: on va tous mourir parce qu’on est de plus en plus bêtes

    Quand l’inspectrice Grace Campbell pousse la porte du monastère de l’île d’Iona, à l’ouest de l’Écosse, où le corps d’un homme a été retrouvé mutilé, elle ne sait pas où elle met les pieds. Et nous non plus: Nicolas Beuglet, ancien journaliste reconverti en auteur de thriller à succès, met du temps à dérouler son intrigue. Elle s’accélère dans la deuxième partie du roman, écrite lors du confinement. À croire que l’enfermement forcé l’a inspiré.
  3. Jessica a créé une bibliothèque solidaire pour s’échanger des livres durant le confinement

    Jessica a créé une bibliothè­que solidaire pour s’échanger des livres durant le confine­ment

    Les librairies sont fermées, mais les lecteurs avides de découvertes littéraires sont toujours bien présents. Alors qu’elle n’avait plus de livres à lire, Jessica Beaufays s’est dit qu’elle allait créer un groupe Facebook d’échange de bouquins. “La bibliothèque solidaire de Verviers” rencontre son petit succès et pourrait donner des idées aux lecteurs d’autres communes.
  1. Une fillette de 3 ans disparaît lors d’une partie de cache-cache avec sa mère dans l'appartement familial: que s’est-il passé?
    Interview

    Une fillette de 3 ans disparaît lors d’une partie de ca­che-ca­che avec sa mère dans l'apparte­ment familial: que s’est-il passé?

    La petite fille de Flora Conway, auteure à succès aussi célèbre pour ses romans que pour sa discrétion dans les médias, a disparu alors qu’elle jouait à cache-cache avec sa mère dans leur appartement new-yorkais. La fillette de 3 ans s’est volatilisée. La porte d’entrée est fermée et il n’y a aucune trace d’effraction. Que s’est-il passé? Le nouveau roman de Guillaume Musso commence comme un thriller. Mais on se rend compte très vite que la partie de cache-cache, c’est avec le lecteur que Musso la fait. 
  2. Dans un village coupé du monde par un éboulement, les crimes infâmes se succèdent: le thriller de l’été est signé Bernard Minier
    Interview

    Dans un village coupé du monde par un éboulement, les crimes infâmes se succèdent: le thriller de l’été est signé Bernard Minier

    Rien de tel qu’un bon roman pour s'évader rapidement et à bas prix, avant la réouverture des frontières et des congés d'été. Les librairies ont rouvert leurs portes et en quatre jours, “La Vallée”, huitième roman de Bernard Minier, s’est déjà écoulé à 20.000 exemplaires. C’est dire l’impatience des lecteurs. Et pour cette première grosse sortie post-confinement, on n’est pas déçu.