Plein écran
© DR

Dans un village coupé du monde par un éboulement, les crimes infâmes se succèdent: le thriller de l’été est signé Bernard Minier

InterviewRien de tel qu’un bon roman pour s'évader rapidement et à bas prix, avant la réouverture des frontières et des congés d'été. Les librairies ont rouvert leurs portes et en quatre jours, “La Vallée”, huitième roman de Bernard Minier, s’est déjà écoulé à 20.000 exemplaires. C’est dire l’impatience des lecteurs. Et pour cette première grosse sortie post-confinement, on n’est pas déçu. 

  1. Débauche et liaisons scandaleuses: Olivier Minne s’infiltre dans “cet endroit où personne ne jugeait personne”
    Interview

    Débauche et liaisons scandaleu­ses: Olivier Minne s’infiltre dans “cet endroit où personne ne jugeait personne”

    Quand Olivier Minne a posé ses valises en Californie en 2002, il avait dans l’optique de repartir à zéro. “C’est un lieu particulier pour moi. C’est là que je me suis remis en selle”, nous confie-t-il. Il ne travaillait plus. La nouvelle formule de “Pyramide” lancée quelques mois auparavant n’avait pas rencontré son public. Il pensait qu’il en avait fini avec le petit écran. Il se trompait, comme vous le savez: il reviendra notamment à la présentation de la 31e édition de Fort Boyard le 11 juillet. Le rendez-vous est fixé à 21h05 sur France 2. C’est en Californie qu’il s’est mis à écrire et il y vit désormais six mois par an. Et c’est en Californie que se déroule son premier roman, fraîchement sorti.