Romain Puertolas
Plein écran
Romain Puertolas © DR

De policier à écrivain traduit dans 30 pays: “En vérité, la police, c’est décevant”

InterviewRose Rivière, jolie jeune femme, a été étranglée le 25 décembre sur la place de la grande ville de M., au milieu de cinq cents personnes qui assistaient au spectacle de Noël. Pourtant, personne n’a rien vu... De l’événement dramatique, il ne reste qu’une photo en noir en blanc, prise par un journaliste local. On peut y voir deux mains noires encerclant le cou de la victime. Une avocate de la région va prendre l’affaire à cœur et tout faire pour trouver le coupable.  Voilà le résumé du roman “Sous le parapluie d’Adélaïde” de Romain Puértolas qu’on avait connu avec “L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea”, sorti en 2013. Roman Puértolas, alors capitaine de police, avait vu son premier roman être traduit dans trente pays avant même sa parution. Il s’est mis en congé de la police suite à cet énorme succès littéraire mais le goût de l’enquête reste bel et bien présent. Rencontre.

  1. Après avoir lu le dernier Marc Levy, vous réfléchirez à deux fois avant de faire ce geste quotidien d'apparence anodine
    Interview

    Après avoir lu le dernier Marc Levy, vous réfléchi­rez à deux fois avant de faire ce geste quotidien d'apparen­ce anodine

    C’est un geste qu’on fait tous (ou presque) sans réfléchir vraiment à ses conséquences. Un geste de moins d’une seconde, qu’on répète tout au long de la journée... Vous aussi, vous cliquez sur “tout accepter” quand un site Internet vous demande le paramétrage de vos cookies? Ça devrait changer après avoir lu le dernier roman de Marc Levy.
  2. “Dire à une femme d’adapter son comportement en rue pour ne pas se faire agresser, c’est penser à l’envers”
    Interview

    “Dire à une femme d’adapter son comporte­ment en rue pour ne pas se faire agresser, c’est penser à l’envers”

    “J'ai voulu écrire un livre engagé et radical, accessible et convaincant”. C’est par ces mots que Lauren Bastide, combattante féministe, journaliste et créatrice du podcast “La Poudre”, débute “Présentes”. Lauren Bastide croit fermement que pour que les femmes soient respectées et valorisées, il faut œuvrer à ce qu’elles soient vues et entendues. Et ce n’est malheureusement pas le cas dans la rue, dans la politique ou dans les médias. Lauren Bastide prend la plume et tire à boulets rouges sur cette société qui ne donne toujours pas aux femmes la place qu’elles méritent. C’est un livre qui pousse évidemment à réfléchir et à faire mieux. À mettre entre toutes les mains, surtout celles des plus sceptiques qui prononcent le mot “féministe” du bout des lèvres, comme s’il s’agissait d'une insulte.
  3. Terreur dans une station de ski isolée: “Dans des tas de situations anodines, il y a des idées horribles qui me viennent”
    Interview

    Terreur dans une station de ski isolée: “Dans des tas de situations anodines, il y a des idées horribles qui me viennent”

    Hugo a le cœur brisé. Pour se remettre de sa rupture, il accepte un poste de saisonnier dans une petite station de ski isolée de tout et de tout le monde. Il y restera tout l’été, entouré d’une poignée d’habitués qui profitent de l’absence de touristes pour remettre le site en état. Très vite, Hugo se met à avoir des hallucinations. L’isolement est-il en train de le rendre fou ou est-ce autre chose, de plus inquiétant? Maxime Chattam avec son roman “L’illusion” réussit son tour de magie: nos nerfs se tendent à l’extrême et nos battements du cœur s’accélèrent lors de passages où il ne se passe pourtant pas grand-chose. L’ambiance est noire. Terrifiante. “C’était jouissif. La rupture de tons, dans ce climat énigmatique, provoque paranoïa et séquences dignes d’un film d’horreur”, se réjouit l’auteur au téléphone.
  4. Son mari la quitte pour une autre “même pas plus jeune qu’elle” et puis, la magie de Noël opère...
    Interview

    Son mari la quitte pour une autre “même pas plus jeune qu’elle” et puis, la magie de Noël opère...

    Quand son mari lui fixe un rendez-vous au restaurant, Valentine pense qu’il souhaite célébrer comme il se doit leurs 16 ans de mariage. En réalité, il l’a invitée pour lui annoncer qu’il a rencontré une autre femme “même pas plus jeune qu’elle” et qu’il la quitte. Valentine a le cœur brisé. Pour se remettre de cette rupture brutale, elle décide de changer de vie.
  5. Anne Gruwez dit tout dans un livre: “Avec tout ce que j’ai vu, je serais un meurtrier idéal”
    Interview

    Anne Gruwez dit tout dans un livre: “Avec tout ce que j’ai vu, je serais un meurtrier idéal”

    Anne Gruwez est la juge d’instruction la plus célèbre du pays. Vous avez probablement découvert sa franchise décoiffante et son accent bien de chez nous dans le documentaire Ni juge ni soumise. Elle sort aujourd’hui un livre aux éditions Racine baptisé “Tais-toi”. Un titre plein d’ironie puisque c’est exactement... ce qu’elle ne fait pas! Anne y raconte son quotidien, partage ses observations du monde et se lâche sur les dysfonctionnements de la justice belge. C’est évidemment aussi drôle qu’interpellant.
  1. Un SDF confiné avec une créature de rêve: le livre étonnant qui va booster votre système immunitaire
    Interview

    Un SDF confiné avec une créature de rêve: le livre étonnant qui va booster votre système immunitai­re

    Le 17 mars 2020, Lucas, sans-abri, regarde les passants paniqués remplir leurs caddies au supermarché. Le confinement est imminent. Assis sur sa bouche du métro parisien, il constate avec ironie et justesse: “Au contraire des nantis, nous avions l’avantage de n’avoir rien à quitter. Cette situation faisait de nous des privilégiés.” En traversant la rue, il se fait percuter par une voiture. À son réveil, il se retrouve confiné avec son amour de jeunesse. Mais celle qu’il a en face de lui est-elle vraiment celle qu’il croit? Didier Van Cauwelaert raconte dans “L’inconnue du 17 mars” l’histoire d’un homme qui reprend le cours d’une vie à laquelle il avait renoncée, porté par l’espoir de changer les choses. “L’inconnue du 17 mars” est à la fois un roman et un conte philosophique qui parle du monde tel qu’on le connait aujourd’hui.
  2. “Quand j’ai eu ma fille dans mes bras, j'ai réalisé qu’elle allait connaître un monde pas très joyeux”
    Interview

    “Quand j’ai eu ma fille dans mes bras, j'ai réalisé qu’elle allait connaître un monde pas très joyeux”

    Hugo Clément a fait ses premières armes sur France 2 avant de se faire repérer par Canal Plus. Son passage par Le petit journal de Yann Barthès lui a permis d’entrer dans la lumière. Il exploite désormais sa popularité pour informer sur l’effondrement écologique de notre monde. Il est aujourd’hui “Sur le front” sur France 2 et aux quatre coins du monde, aux côtés de ceux qui agissent pour changer les choses. Hugo Clément, très présent sur les réseaux sociaux, dénonce et raconte ce qui mènera à notre perte si on n’agit pas maintenant. Il était à Bruxelles hier, pour parler de son livre “Journal de guerre écologique” (paru chez Fayard) dans lequel il relate tout ce qu’il a vu et tout ce qu’il a appris avec des phrases concrètes qui nous font immanquablement réfléchir à notre consommation. On apprend par exemple que le plastique que l’on ingère par semaine équivaut à une carte de crédit. Ce livre, difficile mais chargé d’espoir, est “une mise en lumière des gens qui agissent et un appel à l’action, parce qu’ils ont besoin d’aide”. À lire pour réveiller les consciences endormies. Rencontre.
  1. L’incroyable ascension d'un grimpeur paraplégique à Hong Kong
    Play

    L’incroyable ascension d'un grimpeur paraplégi­que à Hong Kong

    10:36
  2. Les statues “ratées” d'un musée de cire brésilien deviennent virales: “Un spectacle d'horreur”
    Play

    Les statues “ratées” d'un musée de cire brésilien deviennent virales: “Un spectacle d'horreur”

    18 janvier