Illustration.
Plein écran
Illustration. © Getty Images

Le bon plan lecture pour s’occuper pendant le confinement

  1. Dans un village coupé du monde par un éboulement, les crimes infâmes se succèdent: le thriller de l’été est signé Bernard Minier
    Interview

    Dans un village coupé du monde par un éboulement, les crimes infâmes se succèdent: le thriller de l’été est signé Bernard Minier

    Rien de tel qu’un bon roman pour s'évader rapidement et à bas prix, avant la réouverture des frontières et des congés d'été. Les librairies ont rouvert leurs portes et en quatre jours, “La Vallée”, huitième roman de Bernard Minier, s’est déjà écoulé à 20.000 exemplaires. C’est dire l’impatience des lecteurs. Et pour cette première grosse sortie post-confinement, on n’est pas déçu.
  2. Raciste, sexiste, agressif, comment Donald Trump fait-il pour s’en sortir à chaque fois?
    Interview

    Raciste, sexiste, agressif, comment Donald Trump fait-il pour s’en sortir à chaque fois?

    Donald Trump serait le héros d’un film hollywoodien que ça n’étonnerait personne. Il ose tout, n’a du respect pour rien ni pour personne, il est raciste, sexiste et pourtant, il est à la tête de l’un des pays les plus puissants du monde. Fabrizio Calvi, spécialiste de la mafia, retrace dans un livre extrêmement bien documenté les liens qu’entretient le président des États-Unis avec les criminels les plus impitoyables. Parce que pour le journaliste, c’est comme ça que s’explique l’incroyable immunité du Président: il bénéficie de protections.
  3. “La parabole du kayakiste”, ou comment vivre heureux tout en essayant d’améliorer le monde

    “La parabole du kayakiste”, ou comment vivre heureux tout en essayant d’améliorer le monde

    En février dernier, Paul Dewandre, l’auteur du célèbre spectacle “Les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus” sortait un livre qui décrivait sans le vouloir la transition de société que nous vivons aujourd’hui. Plus étonnant encore, le titre de son bouquin, “La parabole du kayakiste, la fin du monde n’est pas la fin du monde", fait écho à la présentation du plan de déconfinement du gouvernement, dans lequel la pratique du kayak avait été mentionnée.
  1. Dans un petit village d’Ardèche, une fillette disparaît: le coupable est-il vraiment celui qu’on croit?
    Interview

    Dans un petit village d’Ardèche, une fillette disparaît: le coupable est-il vraiment celui qu’on croit?

    2005. Dans un village perché d’Ardèche, la petite Justine, sept ans, disparaît. Rapidement, les habitants s’organisent et lancent des battues dans la nature environnante. Les recherches se prolongent jusque tard dans la nuit mais ce n’est qu’au petit matin que le gendarme Tassi découvre quelque chose... Quinze ans plus tard, alors qu’il la croyait réglée, Tassi, désormais à la retraite, reprend l’enquête. Il va se faire aider d’un jeune auteur spécialisé dans les tueurs en série et de l’avocate de l’homme qu’il a fait enfermer pour le meurtre de la petite Justine. “Fermer les yeux” d’Antoine Renand est un polar qu’on imagine très bien sur grand écran et c’est normal, c’est comme ça qu’il était pensé à l’origine. “Fermer les yeux” était un scénario avant d’être un roman mais la vie étant ce qu’elle est, le projet cinématographique n’a pas abouti. Tant mieux pour ceux qui préfèrent les descriptions écrites des personnages à leur projection sur écran.