Illustration.
Plein écran
Illustration. © Getty Images

Le bon plan lecture pour s’occuper pendant le confinement

Depuis l’arrivée de la vente en ligne et des géants de la distribution, les librairies de quartier luttent pour conserver leur savoir faire et leur clientèle. Bien plus qu’un simple achat, entrer dans une libraire est un acte de plaisir et d’engagement. Flâner dans ses rayons, demander des conseils au libraire et admirer les nouveautés savamment exposées, sont autant de petites choses qui ne doivent pas se perdre. C’est pourquoi, en France et en Belgique, les libraires ont décidé de s’unir et de proposer leurs services sur une plateforme en ligne, lalibrairie.com. Ils combinent ainsi modernité et tradition, pour le plus grand bonheur des amoureux de la lecture.

Pourquoi choisir lalibrairie.com?

Tout d’abord parce qu’elle offre tous les avantages de la vente en ligne tout en permettant également de soutenir l’économie sociale. Acheter chez un libraire permet de financer des emplois locaux, de s’assurer que les taxes sont payées au bon endroit et de soutenir des personnes qui sont passionnées par leur métier.

Acheter sur la plateforme, c’est également renouer un contact avec les libraires du coin. En effet, les achats peuvent être livrés gratuitement dans les librairies partenaires plutôt qu’à domicile, où la livraison est payante. L’occasion d’entrer à nouveau dans une librairie et, peut-être, d’y reprendre goût! Les livraisons se font en France et en Belgique.

Les livres sont aussi organisés selon les recommandations des libraires et des sélections thématiques. De quoi faire un choix éclairé, si l’on n’a pas d’idée précise en tête. La sélection de livres est large, avec un million de livres dans la base de donnée et un stock de 350.000 choix disponibles.

Comment faire pour commander?

C’est simple! On sélectionne le livre de son choix et l’on opte pour la livraison payante à domicile ou pour la livraison gratuite dans l’une des librairies partenaires.

En Belgique, il existe également d’autres initiatives, telles que Librel.be qui propose des livres en version numérique et, à partir de cet été, en version papier, ou encore la chaîne de magasins de seconde main, Pêle-Mêle, qui s’est lancée récemment dans la vente en ligne. Enfin, durant la durée du confinement, on peut choisir de soutenir les libraires en achetant des bons, à faire valoir plus tard, via l’action “Lire, c’est vivre.” mise en place par les Librairies indépendantes.

  1. Jean-Loup Dabadie est décédé
    mise à jour

    Jean-Loup Dabadie est décédé

    L’artiste et académicien français Jean-Loup Dabadie, qui a exercé ses nombreux talents dans des domaines variés dont la littérature, le journalisme, le cinéma et la chanson, est décédé dimanche à Paris, à l’âge de 81 ans, a annoncé son agent. Scénariste et parolier, Jean-Loup Dabadie, auteur des scénarios de plus de trente films et des textes de centaines de chansons, a travaillé avec les plus grands du cinéma et de la chanson française, dont Claude Sautet ou François Truffaut au cinéma, et Serge Reggiani ou Julien Clerc en musique.
  2. Pendant la nuit, elle ouvre les yeux et découvre un homme qui berce son bébé
    Interview

    Pendant la nuit, elle ouvre les yeux et découvre un homme qui berce son bébé

    Anna, jeune médecin éprouvée par la vie, accouche, seule, de son premier enfant. À l’hôpital, elle rencontre Gabriel, bénévole dans une association de berceurs de bébé. Qui est cet homme silencieux qui tient son nouveau-né dans ses bras avec autant de tendresse? Anna et Gabriel ont tous les deux de bonnes raisons d’avoir peur du bonheur. Et si ensemble, ils apprenaient à se reconstruire? Le cinquième roman de Sophie Tal Men, “Va où le vent te berce”, devrait être prescrit à tous ceux qui n’ont plus foi en rien. C’est un livre qui fait un bien fou en cette période très particulière, où chacun est poussé dans ses retranchements et dans sa solitude.