thinkstock
Plein écran
© thinkstock

Le Goncourt remis le 30 novembre, même si les librairies sont encore fermées en France

Le Goncourt, prestigieux prix littéraire français qui devait être remis le 10 novembre, le sera finalement le 30, avec l'espoir que les librairies soient alors rouvertes ou sur le point de rouvrir, a annoncé le jury vendredi.

  1. Pourquoi se met-on à courir alors qu'on n’aime pas ça: les chroniques drôles et touchantes d’une marathonienne

    Pourquoi se met-on à courir alors qu'on n’aime pas ça: les chroniques drôles et touchantes d’une marathoni­en­ne

    “Mais qu’est-ce qu’on fout sur cette ligne de départ un dimanche matin?” Pourquoi 49.155 personnes courent 42,195 kilomètres “dans une ville pourvue de 16 lignes de métro, 10 lignes de tramway, 316 lignes de bus, pour finalement revenir au point de départ?” Voilà les questions que se posait Eglantine Chesneau sur la ligne de départ du marathon de Paris, le 14 avril 2019. Elle a décidé d’y répondre dans un excellent roman graphique.
  2. Il a vécu sept ans en forêt avec les chevreuils, sans même un sac de couchage: le récit étonnant d’un isolement volontaire
    Interview

    Il a vécu sept ans en forêt avec les chevreuils, sans même un sac de couchage: le récit étonnant d’un isolement volontaire

    Geoffroy Delorme a vécu sept ans dans la forêt de Louviers en Normandie, en compagnie des chevreuils. Il a fait sien leur mode de vie. Il a vécu seul sans tente, sans abri, ni même un sac de couchage ou une couverture. Il s’est nourri comme un chevreuil, a dormi comme un chevreuil et s’est protégé des intrus comme eux. Les chevreuils sont devenus ses amis, ses guides. Dix ans après avoir retrouvé la civilisation, il publie le livre “L’homme-chevreuil”, dans lequel il raconte cette folle immersion. Rencontre.
  3. Le dessinateur Malik, papa de “Cupidon”, décède dans l’incendie de sa maison

    Le dessina­teur Malik, papa de “Cupidon”, décède dans l’incendie de sa maison

    Une personne est décédée lors d'un incendie d'habitation survenu vendredi matin à Ramillies, a-t-on appris auprès de la zone de secours du Brabant wallon. La victime est le dessinateur Malik, a précisé L’Avenir, ajoutant que le parquet était attendu sur les lieux. Le bourgmestre Jean-Jacques Mathy a confirmé son décès. Le septuagénaire avait notamment collaboré au journal Spirou et était le père de Cupidon et Archie Cash.
  1. Ils vivent dans un immeuble de 45 étages, sans eau, sans électricité et sans fenêtre: “Ils devraient nous servir d’exemple”
    Interview

    Ils vivent dans un immeuble de 45 étages, sans eau, sans électrici­té et sans fenêtre: “Ils devraient nous servir d’exemple”

    Cette construction impressionnante en plein cœur de Caracas aurait dû être l’emblème de l’économie florissante du Venezuela. Haute de 52 étages, la Tour de David aurait dû abriter une banque et avoir un héliport sur son toit. David Brillembourg, son principal investisseur, est mort prématurément en 1993 et les rêves de grandeur ont pris fin brutalement au Venezuela. Le pays est aux prises avec une inflation abominable. Depuis des années, tout augmente, sauf le salaire des gens. Beaucoup ont fui le pays, son insécurité et l’impossibilité totale de se projeter dans l’avenir. D’autres ont tiré leur plan comme ils ont pu. La Tour de David est devenue un squat organisé: 3.800 personnes y vivent dans des appartements insalubres, sans eau ni électricité, avec des baies vitrées ouvertes sur le vide. Les habitants de la Tour de David ont développé une économie qui leur est propre. Chacun met son talent, ses capacités, à disposition des autres.
  2. Maman d’un enfant handicapé, elle accueille un réfugié: “Les deux ont du mal à communiquer, je dois sans cesse essayer de les comprendre”
    Interview

    Maman d’un enfant handicapé, elle accueille un réfugié: “Les deux ont du mal à communi­quer, je dois sans cesse essayer de les comprendre”

    Samy a 15 ans. Autiste et polyhandicapé, il vit dans un établissement à 800 kilomètres de sa mère, Eglantine Eméyé, animatrice sur France 3. Elle avait raconté son histoire poignante dans un livre “Le voleur de brosses à dents”. Dans “Tous tes mots dans ma tête”, véritable ode à la tolérance, Eglantine Eméyé s’invite dans la tête de son fils et lui prête un dialogue avec Mohamed, un Irakien qu’elle a accueilli dans son foyer et qui a investi la chambre de Samy. “Je pensais avoir raconté tout ce qu’il y avait à raconter sur Samy”, nous confie Eglantine Eméyé. “Mais les gens continuaient à me demander de ses nouvelles. Je me suis dit que c’était bien si c’était Samy qui s’exprimait, qu’on comprenne le handicap, mais à travers lui. Dans le livre, Samy a 12 ans.”