Eglantine Eméyé et son fils Samy.
Plein écran
Eglantine Eméyé et son fils Samy. © DR

Maman d’un enfant handicapé, elle accueille un réfugié: “Les deux ont du mal à communiquer, je dois sans cesse essayer de les comprendre”

InterviewSamy a 15 ans. Autiste et polyhandicapé, il vit dans un établissement à 800 kilomètres de sa mère, Eglantine Eméyé, animatrice sur France 3. Elle avait raconté son histoire poignante dans un livre “Le voleur de brosses à dents”. Dans “Tous tes mots dans ma tête”, véritable ode à la tolérance, Eglantine Eméyé s’invite dans la tête de son fils et lui prête un dialogue avec Mohamed, un Irakien qu’elle a accueilli dans son foyer et qui a investi la chambre de Samy. “Je pensais avoir raconté tout ce qu’il y avait à raconter sur Samy”, nous confie Eglantine Eméyé. “Mais les gens continuaient à me demander de ses nouvelles. Je me suis dit que c’était bien si c’était Samy qui s’exprimait, qu’on comprenne le handicap, mais à travers lui. Dans le livre, Samy a 12 ans.”

  1. Pierre Kroll nous fait rire de cette année sans fin : “Je n’ai pas dessiné les morts, il y avait tant à dessiner sur la vie chamboulée des vivants”
    Interview

    Pierre Kroll nous fait rire de cette année sans fin : “Je n’ai pas dessiné les morts, il y avait tant à dessiner sur la vie chamboulée des vivants”

    Bond dans le passé. Automne 2019. Thomas Cook fait faillite, le Royaume-Uni n’est toujours pas sorti de l’Union Européenne et Charles Michel devient Président du Conseil européen. Quelques semaines plus tard, l’hiver s’installe, Harry et Meghan quittent leurs fonctions au sein de la famille royale d’Angleterre, Albert II reconnaît enfin être le père de Delphine et un étrange virus venu de Chine commence à faire parler de lui. Pour Maggie de Block, rien ne sert de s’inquiéter: c’est une simple grippe. On connait la suite.
  2. “Quand on place ses parents, c’est souvent qu'on ne peut pas faire autrement, mais ça n’empêche pas de se sentir coupable”
    Interview

    “Quand on place ses parents, c’est souvent qu'on ne peut pas faire autrement, mais ça n’empêche pas de se sentir coupable”

    Quand sa mère de 92 ans entre en Ehpad, Marie-Sabine Roger (auteure de “La tête en friche” et “Un simple viol”) se met à prendre des notes. “Lorsque j’ai eu fini de les écrire, je ne savais pas si je devais en faire quelque chose ou pas. Il y a beaucoup de témoignages sur les parents qui s’en vont. Et je m’étais toujours dit que tout ce qui était de l’ordre de la biographie, ce n’était pas pour moi.”
  1. Terreur dans une station de ski isolée: “Dans des tas de situations anodines, il y a des idées horribles qui me viennent”
    Interview

    Terreur dans une station de ski isolée: “Dans des tas de situations anodines, il y a des idées horribles qui me viennent”

    Hugo a le cœur brisé. Pour se remettre de sa rupture, il accepte un poste de saisonnier dans une petite station de ski isolée de tout et de tout le monde. Il y restera tout l’été, entouré d’une poignée d’habitués qui profitent de l’absence de touristes pour remettre le site en état. Très vite, Hugo se met à avoir des hallucinations. L’isolement est-il en train de le rendre fou ou est-ce autre chose, de plus inquiétant? Maxime Chattam avec son roman “L’illusion” réussit son tour de magie: nos nerfs se tendent à l’extrême et nos battements du cœur s’accélèrent lors de passages où il ne se passe pourtant pas grand-chose. L’ambiance est noire. Terrifiante. “C’était jouissif. La rupture de tons, dans ce climat énigmatique, provoque paranoïa et séquences dignes d’un film d’horreur”, se réjouit l’auteur au téléphone.
  1. Une impressionnante avalanche près de Chamonix
    Play

    Une impression­nan­te avalanche près de Chamonix

    16 avril
  2. Un SUV saute un pont-levis en Floride
    Play

    Un SUV saute un pont-le­vis en Floride

    16 avril