Pierre Kroll
Plein écran
Pierre Kroll © Michel Verpoorten

Pierre Kroll nous fait rire de cette année sans fin : “Je n’ai pas dessiné les morts, il y avait tant à dessiner sur la vie chamboulée des vivants”

InterviewBond dans le passé. Automne 2019. Thomas Cook fait faillite, le Royaume-Uni n’est toujours pas sorti de l’Union Européenne et Charles Michel devient Président du Conseil européen. Quelques semaines plus tard, l’hiver s’installe, Harry et Meghan quittent leurs fonctions au sein de la famille royale d’Angleterre, Albert II reconnaît enfin être le père de Delphine et un étrange virus venu de Chine commence à faire parler de lui. Pour Maggie de Block, rien ne sert de s’inquiéter: c’est une simple grippe. On connait la suite.

  1. Terreur dans une station de ski isolée: “Dans des tas de situations anodines, il y a des idées horribles qui me viennent”
    Interview

    Terreur dans une station de ski isolée: “Dans des tas de situations anodines, il y a des idées horribles qui me viennent”

    Hugo a le cœur brisé. Pour se remettre de sa rupture, il accepte un poste de saisonnier dans une petite station de ski isolée de tout et de tout le monde. Il y restera tout l’été, entouré d’une poignée d’habitués qui profitent de l’absence de touristes pour remettre le site en état. Très vite, Hugo se met à avoir des hallucinations. L’isolement est-il en train de le rendre fou ou est-ce autre chose, de plus inquiétant? Maxime Chattam avec son roman “L’illusion” réussit son tour de magie: nos nerfs se tendent à l’extrême et nos battements du cœur s’accélèrent lors de passages où il ne se passe pourtant pas grand-chose. L’ambiance est noire. Terrifiante. “C’était jouissif. La rupture de tons, dans ce climat énigmatique, provoque paranoïa et séquences dignes d’un film d’horreur”, se réjouit l’auteur au téléphone.
  2. Il a vécu sept ans en forêt avec les chevreuils, sans même un sac de couchage: le récit étonnant d’un isolement volontaire
    Interview

    Il a vécu sept ans en forêt avec les chevreuils, sans même un sac de couchage: le récit étonnant d’un isolement volontaire

    Geoffroy Delorme a vécu sept ans dans la forêt de Louviers en Normandie, en compagnie des chevreuils. Il a fait sien leur mode de vie. Il a vécu seul sans tente, sans abri, ni même un sac de couchage ou une couverture. Il s’est nourri comme un chevreuil, a dormi comme un chevreuil et s’est protégé des intrus comme eux. Les chevreuils sont devenus ses amis, ses guides. Dix ans après avoir retrouvé la civilisation, il publie le livre “L’homme-chevreuil”, dans lequel il raconte cette folle immersion. Rencontre.
  1. Une impressionnante avalanche près de Chamonix
    Play

    Une impression­nan­te avalanche près de Chamonix

    16 avril
  2. Un SUV saute un pont-levis en Floride
    Play

    Un SUV saute un pont-le­vis en Floride

    16 avril