Djaili Amadou Amal, "Les Impatientes" .
Plein écran
Djaili Amadou Amal, "Les Impatientes" . © AFP

Quatre romans pour le prestigieux prix Goncourt

Un roman déjanté au titre intriguant, un récit poignant sur le mariage forcé, une plongée dans une histoire familiale et une fresque sur le Maroc se disputent le prestigieux prix Goncourt, remis lundi en France dans un format inédit, 48 heures après la réouverture des librairies.

  1. Il est l'un des meilleurs négociateurs du monde: “Parfois, on risque gros pour des sales cons qui ne le méritent pas vraiment”
    Interview

    Il est l'un des meilleurs négocia­teurs du monde: “Parfois, on risque gros pour des sales cons qui ne le méritent pas vraiment”

    C’est un métier secret et dangereux. Laurent Combalbert, ex-membre du RAID en France, formé par le FBI aux USA, est l'un des meilleurs négociateurs du monde. Il sort “Négo”, son premier roman, un thriller haletant, qui s'inspire de sa propre expérience de terrain. Une belle occasion pour nous d’en savoir un peu plus sur l’art de la négociation.
  2. “Quand j’ai eu ma fille dans mes bras, j'ai réalisé qu’elle allait connaître un monde pas très joyeux”
    Interview

    “Quand j’ai eu ma fille dans mes bras, j'ai réalisé qu’elle allait connaître un monde pas très joyeux”

    Hugo Clément a fait ses premières armes sur France 2 avant de se faire repérer par Canal Plus. Son passage par Le petit journal de Yann Barthès lui a permis d’entrer dans la lumière. Il exploite désormais sa popularité pour informer sur l’effondrement écologique de notre monde. Il est aujourd’hui “Sur le front” sur France 2 et aux quatre coins du monde, aux côtés de ceux qui agissent pour changer les choses. Hugo Clément, très présent sur les réseaux sociaux, dénonce et raconte ce qui mènera à notre perte si on n’agit pas maintenant. Il était à Bruxelles hier, pour parler de son livre “Journal de guerre écologique” (paru chez Fayard) dans lequel il relate tout ce qu’il a vu et tout ce qu’il a appris avec des phrases concrètes qui nous font immanquablement réfléchir à notre consommation. On apprend par exemple que le plastique que l’on ingère par semaine équivaut à une carte de crédit. Ce livre, difficile mais chargé d’espoir, est “une mise en lumière des gens qui agissent et un appel à l’action, parce qu’ils ont besoin d’aide”. À lire pour réveiller les consciences endormies. Rencontre.
  1. Un bus électrique prend feu lors de son rechargement
    Play

    Un bus électrique prend feu lors de son recharge­ment

    10:56
  2. L'aventure d'un enfant sur le tapis à bagages de l'aéroport
    Play

    L'aventure d'un enfant sur le tapis à bagages de l'aéroport

    17 mai