Redécouvrez le premier chapitre d’“Harry Potter” lu par Daniel Radcliffe

Plusieurs célébrités vont lire le premier tome de la saga “Harry Potter” pour le plus grand plaisir des fans du célèbre petit sorcier. Et le premier à s'y coller n’est autre que Daniel Radcliffe.

“Harry Potter à l’école des sorciers” lu par Harry Potter en personne. Ce mardi 5 mai, Daniel Radcliffe a lu le premier chapitre du premier tome de la saga littéraire. L’acteur, qui a incarné le célèbre magicien à lunettes dans les huit films, s’est filmé chez lui en train de faire la lecture pour ses fans.

Les 16 chapitres restants seront lus par d’autres acteurs du monde des sorciers, comme Claudia Kim et Eddie Redmayne qui ont joué dans le film “Les animaux fantastiques” ou encore Noma Dumezweni, qui a interprété Hermione Granger dans le spectacle de Broadway “Harry Potter et l’enfant maudit”.

D’autres célébrités extérieures à l’univers Harry Potter, comme David Beckham et Dakota Fanning, prêteront également leur voix à ce projet. 

Les chapitres, lus en anglais, seront publiés chaque semaine sur le site Wizarding World et sur Spotify.

Plein écran
© DR
Plein écran
© Capture d'écran Twitter @wizardingworld
  1. Jean-Loup Dabadie est décédé
    mise à jour

    Jean-Loup Dabadie est décédé

    L’artiste et académicien français Jean-Loup Dabadie, qui a exercé ses nombreux talents dans des domaines variés dont la littérature, le journalisme, le cinéma et la chanson, est décédé dimanche à Paris, à l’âge de 81 ans, a annoncé son agent. Scénariste et parolier, Jean-Loup Dabadie, auteur des scénarios de plus de trente films et des textes de centaines de chansons, a travaillé avec les plus grands du cinéma et de la chanson française, dont Claude Sautet ou François Truffaut au cinéma, et Serge Reggiani ou Julien Clerc en musique.
  2. Pendant la nuit, elle ouvre les yeux et découvre un homme qui berce son bébé
    Interview

    Pendant la nuit, elle ouvre les yeux et découvre un homme qui berce son bébé

    Anna, jeune médecin éprouvée par la vie, accouche, seule, de son premier enfant. À l’hôpital, elle rencontre Gabriel, bénévole dans une association de berceurs de bébé. Qui est cet homme silencieux qui tient son nouveau-né dans ses bras avec autant de tendresse? Anna et Gabriel ont tous les deux de bonnes raisons d’avoir peur du bonheur. Et si ensemble, ils apprenaient à se reconstruire? Le cinquième roman de Sophie Tal Men, “Va où le vent te berce”, devrait être prescrit à tous ceux qui n’ont plus foi en rien. C’est un livre qui fait un bien fou en cette période très particulière, où chacun est poussé dans ses retranchements et dans sa solitude.