Livre de Saint Nicolas publié par Clavis
Plein écran
Livre de Saint Nicolas publié par Clavis © Clavis

Un éditeur détruit 7.000 livres avec Zwarte Piet, qui deviendra Piet

polémiqueLe débat s’intensifiant, les livres de Saint Nicolas publiés à l’avenir par l’éditeur pour enfants Clavis, à Hasselt (Limbourg), ne montreront plus “Zwarte Piet” (soit le père Fouettard flamand, compagnon du patron des écoliers, souvent vu comme un stéréotype raciste désormais), mais simplement “Piet”, pour coller à l’air du temps, relatent les médias du nord du pays. Le personnage sera sali par la suie, mais plus noir. Fini aussi les cheveux crépus. Les anciens livres avec Zwarte Piet sont partis au pilon.

  1. Pierre Kroll nous fait rire de cette année sans fin : “Je n’ai pas dessiné les morts, il y avait tant à dessiner sur la vie chamboulée des vivants”
    Interview

    Pierre Kroll nous fait rire de cette année sans fin : “Je n’ai pas dessiné les morts, il y avait tant à dessiner sur la vie chamboulée des vivants”

    Bond dans le passé. Automne 2019. Thomas Cook fait faillite, le Royaume-Uni n’est toujours pas sorti de l’Union Européenne et Charles Michel devient Président du Conseil européen. Quelques semaines plus tard, l’hiver s’installe, Harry et Meghan quittent leurs fonctions au sein de la famille royale d’Angleterre, Albert II reconnaît enfin être le père de Delphine et un étrange virus venu de Chine commence à faire parler de lui. Pour Maggie de Block, rien ne sert de s’inquiéter: c’est une simple grippe. On connait la suite.
  2. Après Père Fouettard, saint Nicolas pose question: “On ment et on manipule nos enfants”

    Après Père Fouettard, saint Nicolas pose question: “On ment et on manipule nos enfants”

    On le sait, la polémique autour de la Saint-Nicolas et plus précisément du Père Fouettard enfle chaque année. Mais c’est cette fois le mystère autour du grand Saint lui-même qu'un philosophe gantois remet en question dans les colonnes du quotidien De Morgen. “Je trouve qu’on se lance sans trop réfléchir dans le mensonge et la manipulation des plus jeunes”, avance-t-il. Et si on ouvrait le débat?
  3. “Quand j’ai eu ma fille dans mes bras, j'ai réalisé qu’elle allait connaître un monde pas très joyeux”
    Interview

    “Quand j’ai eu ma fille dans mes bras, j'ai réalisé qu’elle allait connaître un monde pas très joyeux”

    Hugo Clément a fait ses premières armes sur France 2 avant de se faire repérer par Canal Plus. Son passage par Le petit journal de Yann Barthès lui a permis d’entrer dans la lumière. Il exploite désormais sa popularité pour informer sur l’effondrement écologique de notre monde. Il est aujourd’hui “Sur le front” sur France 2 et aux quatre coins du monde, aux côtés de ceux qui agissent pour changer les choses. Hugo Clément, très présent sur les réseaux sociaux, dénonce et raconte ce qui mènera à notre perte si on n’agit pas maintenant. Il était à Bruxelles hier, pour parler de son livre “Journal de guerre écologique” (paru chez Fayard) dans lequel il relate tout ce qu’il a vu et tout ce qu’il a appris avec des phrases concrètes qui nous font immanquablement réfléchir à notre consommation. On apprend par exemple que le plastique que l’on ingère par semaine équivaut à une carte de crédit. Ce livre, difficile mais chargé d’espoir, est “une mise en lumière des gens qui agissent et un appel à l’action, parce qu’ils ont besoin d’aide”. À lire pour réveiller les consciences endormies. Rencontre.
  1. Il découvre un cobra dans les toilettes
    Play

    Il découvre un cobra dans les toilettes

    13:52
  2. Une Belge et un Ecossais voyagent autour du monde complètement nus
    Play

    Une Belge et un Ecossais voyagent autour du monde complète­ment nus

    7 mars