Didier Van Cauwelaert
Plein écran
Didier Van Cauwelaert © DR

Un SDF confiné avec une créature de rêve: le livre étonnant qui va booster votre système immunitaire

InterviewLe 17 mars 2020, Lucas, sans-abri, regarde les passants paniqués remplir leurs caddies au supermarché. Le confinement est imminent. Assis sur sa bouche du métro parisien, il constate avec ironie et justesse: “Au contraire des nantis, nous avions l’avantage de n’avoir rien à quitter. Cette situation faisait de nous des privilégiés.” En traversant la rue, il se fait percuter par une voiture. À son réveil, il se retrouve confiné avec son amour de jeunesse. Mais celle qu’il a en face de lui est-elle vraiment celle qu’il croit? Didier Van Cauwelaert raconte dans “L’inconnue du 17 mars” l’histoire d’un homme qui reprend le cours d’une vie à laquelle il avait renoncée, porté par l’espoir de changer les choses. “L’inconnue du 17 mars” est à la fois un roman et un conte philosophique qui parle du monde tel qu’on le connait aujourd’hui.

  1. De policier à écrivain traduit dans 30 pays: “En vérité, la police, c’est décevant”
    Interview

    De policier à écrivain traduit dans 30 pays: “En vérité, la police, c’est décevant”

    Rose Rivière, jolie jeune femme, a été étranglée le 25 décembre sur la place de la grande ville de M., au milieu de cinq cents personnes qui assistaient au spectacle de Noël. Pourtant, personne n’a rien vu... De l’événement dramatique, il ne reste qu’une photo en noir en blanc, prise par un journaliste local. On peut y voir deux mains noires encerclant le cou de la victime. Une avocate de la région va prendre l’affaire à cœur et tout faire pour trouver le coupable. Voilà le résumé du roman “Sous le parapluie d’Adélaïde” de Romain Puértolas qu’on avait connu avec “L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea”, sorti en 2013. Roman Puértolas, alors capitaine de police, avait vu son premier roman être traduit dans trente pays avant même sa parution. Il s’est mis en congé de la police suite à cet énorme succès littéraire mais le goût de l’enquête reste bel et bien présent. Rencontre.
  2. “Je suis tout le temps en retard, j’oublie tout, c’est compliqué pour mon entourage”: Adrien Devyver raconte sa vie avec le TDA/H
    Interview

    “Je suis tout le temps en retard, j’oublie tout, c’est compliqué pour mon entourage”: Adrien Devyver raconte sa vie avec le TDA/H

    Petit, on le disait turbulent, malpoli, mal éduqué. Le corps professoral l’avait en tout cas décidé ainsi. Adrien Devyver, animateur sur la RTBF, a grandi et il ne s’est jamais calmé. Il a tardé à comprendre que sa fougue, sa nervosité, son cerveau à cent à l’heure, son hypersensibilité, son impulsivité, ses problèmes de concentration étaient dus au TDA/H, soit à un “trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité”. Le diagnostic a été établi en 2015. “Je sentais bien qu’il y avait un souci depuis toujours mais le corps professoral était fort écouté des parents, et donc des miens aussi. On disait que je devais aller courir le matin avant l’école et que ça passerait. Mais au fur à et mesure de mon autonomie et de ma prise d’indépendance, ça avait un vrai impact sur ma vie quotidienne.”
  1. Une femme découvre un appartement caché derrière le miroir de sa salle de bain
    Play

    Une femme découvre un apparte­ment caché derrière le miroir de sa salle de bain

    5 mars
  2. Britney Spears relève l'hilarant “Toxic challenge”
    Play

    Britney Spears relève l'hilarant “Toxic challenge”

    5 mars