Getty Images/iStockphoto
Plein écran
© Getty Images/iStockphoto

Commencer à manger local, pas si difficile grâce à ces astuces

L’année 2020 nous a permis de prendre le temps de réfléchir à nos habitudes, et à certains, de changer leurs manières de consommer en se tournant davantage vers des produits locaux. D’autres n’ont pas encore osé franchir le pas par peur de se retrouver dans un cheminement trop complexe. Pourtant, cela peut être plus simple qu’il n’y paraît... Cyrielle Jacques, shop’n’group product manager chez eFarmz, nous livre ses trois conseils pour faire un premier pas vers une consommation plus locale. 

  1. Le “manger local” plus populaire durant le confinement ? La réponse n’est pas si simple
    Play

    Le “manger local” plus populaire durant le confine­ment ? La réponse n’est pas si simple

    On aurait tendance à croire que durant le confinement, le “manger local” aurait le vent en poupe. Mais il est difficile de l’affirmer aussi rapidement. Les grands déplacements étant proscrits, les Liégeois semblent favoriser les commerces locaux davantage que par le passé. Toutefois, tous les magasins du genre ne sont pas logés à la même enseigne. Le confinement est-il donc propice au “manger local” ? C’est la question que nous avons posée à quatre magasins d’alimentation locale, bio et en vrac, liégeoise.
  2. Plus de la moitié des Belges ont encore une ligne fixe : voici combien vous pouvez économiser en vous en débarrassant
    Montelco

    Plus de la moitié des Belges ont encore une ligne fixe : voici combien vous pouvez économiser en vous en débarras­sant

    En moyenne, un ménage belge avec un forfait 4 en 1 paie 106 euros par mois pour son abonnement internet, télévision, ligne fixe et mobile. Les familles avec un forfait 3 en 1 (sans abonnement mobile) paient 68 euros, selon les chiffres de Statbel. En comparant, chaque famille peut faire de belles économies. Surtout si vous supprimez votre ligne fixe. MonTelco.be a fait le calcul.
  3. Du rêve de voyager aux cuisines du temple de la carbonara: rencontre avec Filippo La Vecchia, chef de l’Osteria Romana

    Du rêve de voyager aux cuisines du temple de la carbonara: rencontre avec Filippo La Vecchia, chef de l’Osteria Romana

    Il existe à Bruxelles un restaurant italien sans égal, un restaurant où les produits italiens sont sublimés pour subjuguer les papilles: l’Osteria Romana. À la tête du temple de la carbonara, la grande spécialité des lieux, Filippo La Vecchia, un chef italien que rien ne destinait à faire de la cuisine. À l’occasion d’une rencontre dans le cadre cossu de son établissement, il s’est confié à nous sur son métier, sa passion et sur la prunelle de ses yeux: son fils.