Plein écran
© afp

De 5 à 10% du vignoble bordelais touché par le gel

La météo inhabituellement froide pour un début mai et le gel ont affecté le vignoble bordelais avec une perte de récolte estimée entre 5 et 10% qui ne devrait toutefois pas avoir de conséquences sur la récolte globale, selon les professionnels.

Après un premier épisode de gel mi-avril, le nord de la Gironde, Saint-Emilion, l'Entre-Deux-Mers, les Graves et le Médoc ont été cette fois plus impactés car la végétation était davantage avancée.

"Certaines propriétés sont fortement touchées, jusqu'à 50%", a précisé le Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux (CIVB), assurant qu'"il n'y aura pas d'impact global sur la récolte".

Dans les nuits du 11 et 12 avril, 5% de ce même vignoble avait déjà été touché mais la végétation était alors moins avancé et par conséquent "les dégâts (avaient été) moins importants".

En 2017, le gel avait amputé de 40% la récolte globale dans le Bordelais. Les conséquences de ce gel historique se font encore ressentir avec une conjoncture économique difficile (-12% de vente par rapport à 2017).

  1. Cyril et Maxime lancent la première cuillère comestible 100% liégeoise

    Cyril et Maxime lancent la première cuillère comestible 100% liégeoise

    Entre les gobelets et les ustensiles de cuisine, dans les festivals, les salons et autres foires, le plastique est roi. Des alternatives existent bien, comme le carton ou le bois, mais celles-ci sont presque toujours à usage unique. Cyril Ernst et Maxime Vanderheyden, deux amis liégeois, ont eu une idée plus écologique : la cuillère comestible Ecopoon. Un ustensile qu'ils espèrent pouvoir commercialiser d’ici un mois.