Dominique Dufourny en faveur d’un étourdissement préalable des homards

La députée bruxelloise MR Dominique Dufourny plaide pour l’interdiction d’une pratique majoritairement répandue dans les restaurants belges: le homard ébouillanté vivant. 

Plein écran
© iStock

À l’approche des fêtes de fin d’année, Dominique Dufourny se positionne en faveur d’un étourdissement préalable des homards, avant cuisson, confie-t-elle à La Capitale. Elle souhaite ainsi “mettre fin à cette pratique particulièrement cruelle, inutile et barbare”, sensibiliser la population à la souffrance animale, crustacés inclus, et “donner davantage de droits à ces créatures”, déclare l’ex-bourgmestre d’Ixelles. 

La méthode culinaire est désormais interdite en Suisse, souligne-t-elle. Elle fait en outre remarquer que 100 à 150.000 homards vivants sont vendus en Belgique pendant la période de Noël et Nouvel An et que l’animal possède un “système nerveux suffisamment sophistiqué pour le rendre sensible à la douleur”. 

Elle recommande donc d’étourdir le homard au préalable ou de le tuer avant la cuisson en lui brisant la tête. 

Plein écran
Dominique Dufourny © photo_news
  1. Le Beaujolais Nouveau est arrivé: "Arrêtez les avis à l'emporte pièce sans savoir”

    Le Beaujolais Nouveau est arrivé

    Les premières bouteilles de la cuvée 2019 du Beaujolais Nouveau ont été débouchées ce jeudi à minuit, comme le veut la tradition née en France au début des années '50. Une fête célébrée dans plus de 110 pays. Les aléas climatiques des derniers mois (gel printanier, sécheresse, grêle...) ont livré un "millésime modeste en quantité mais ambitieux en qualité", note Inter Beaujolais, l'organisme regroupant les producteurs et négociants du vignoble.
  2. “Le Botaniste”, l’autre réussite commerciale d’Alain Coumont (Pain Quotidien)

    “Le Botaniste”, l’autre réussite commercia­le d’Alain Coumont (Pain Quotidien)

    Près de 30 ans après l'ouverture du premier Pain Quotidien à Bruxelles, le fondateur de la chaîne de restaurants-boulangeries, désormais présente dans plus d'une vingtaine de pays à travers le monde, revient avec "Le Botaniste", un concept exclusivement végétal. "Pas parce que c'est branché, mais par conviction", assure mercredi Alain Coumont, quelques jours après l'ouverture du troisième restaurant de l'enseigne en Belgique, dans un segment à faible concurrence.