Plein écran
© Getty Images

La bière sans alcool continue sa percée

Les bières sans alcool (ou à faible teneur en alcool) sont de plus en plus appréciées par les Belges. C’est ce qui ressort de l’annuel Baromètre de la Bière organisé par le Beer & Society Information Center en collaboration avec 7sur7 et Het Laatste Nieuws.

Un tiers des internautes interrogés sur 7sur7.be et HLN.be déclare en boire parfois ou régulièrement. En 2017, ce ratio n’était que d’un consommateur interrogé sur... quatorze. “En 2018, la bière sans alcool constituait 5% de parts de marché, soit une augmentation de 20% par rapport à 2017", se réjouit Nathalie Poissonnier, directrice des Brasseurs Belges, la fédération brassicole belge.

Comment expliquer ce succès grandissant? “On peut le relier à plusieurs facteurs: les Belges font plus attention à leur santé, à ce qu’ils consomment. Les bières sans alcool ou à faible teneur en alcool permettent également de pouvoir conduire sans crainte. Les brasseurs ont enfin fait d’énormes progrès en termes de goût”, énumère Nathalie Poissonnier. Aujourd’hui, 84% des Belges interrogés ne rechignent pas à boire une bière à faible titrage. L’apparition de bières spéciales à faible teneur en alcool n’y est sans doute pas étranger. 

Le Belge aime la diversité

De plus en plus, le Belge aime en effet varier les plaisirs. Certes, la pils arrive toujours en tête des bières préférées des Belges, même si sa consommation est en baisse constante depuis une petite quinzaine d’années. 2018 fait néanmoins exception, le niveau de sa consommation étant resté stable par rapport à 2017. “On peut l’expliquer par les très beaux été et automne qu’on a eus l’année dernière et, bien sûr, le Mondial et les bonnes performances des Diables Rouges”, explique la directrice des Brasseurs Belges.

Dans le même temps, la mode des bières locales et/ou spéciales ne faiblit pas. En 2018, on comptait pas moins de 304 brasseries en Belgique, pour à peine 81 l’année précédente. Il existe à ce jour environ 1500 bières (!) différentes en Belgique. Les micro-brasseries ont le vent en poupe et celles-ci commencent d’ailleurs aussi à faire de la pils.

La bière désormais en bonne place à la table du restaurant

Autre enseignement de ce 19e Baromètre de la Bière: le succès grandissant de la bière au restaurant. En 2005, première année du baromètre, 68% des Belges citaient le vin comme boisson préférée au restaurant, contre 20% pour la bière. Presque quinze ans plus tard, le vin a chuté de 20% (49,2%) et est talonné de près par le houblon (42,6%).

Du 4 au 11 juin dernier, vous avez été plus de 8000 (sur HLN.be et 7sur7.be) à répondre au Baromètre de la Bière 2019. Merci à vous!