Plein écran

Là où la bière coûte moins cher que l'eau

Dans la plupart des restaurants et des bars en République tchèque, une pils coûte moins cher qu'un verre d'eau. Pour le ministre de la Santé, il faut que ça change. Pas évident quand on sait que les Tchèques boivent 140 litres de bière par personne et par an, soit le taux de consommation le plus élevé au monde.

"La bière, c'est comme du lait maternel pour adultes ici", affirme Marek Gollner au Wall Street Journal. "C'est comme le vin pour un Français ou la vodka pour un Russe." Du pain liquide, en quelque sorte. Slate rappelle d'ailleurs que la bière n'était même pas considérée comme un alcool en Russie avant le 20 juillet 2011.

Leos Heger, le ministre tchèque de la Santé, voudrait obliger les établissements à proposer au moins une boisson non alcoolisée moins chère que la bière, essentiellement afin d'offrir une alternative aux adolescents qui peuvent boire à partir de 18 ans.

Mais cette proposition se heurte à la culture populaire, la législation qui entoure la consommation de bière étant un sujet "extrêmement sensible". Actuellement, une pinte de bière coûte moins d'un euro dans les bars tchèques, tandis qu'une portion semblable d'eau, de jus ou de soda coûte le double.