Le Delys fait peau neuve et prend ses quartiers à Verlaine

Amateur de gastronomie et d’élégance, le Delys est fait pour vous. Pour les autres, restez quand même, vous risquez de découvrir un lieu incroyable où vous aurez irrémédiablement envie d’aller.

Plein écran
L'équipe du Delys. © Sarah Moran Garcia
Plein écran
L’extérieur du restaurant, tout éclairé. © Sarah Moran Garcia

Après neuf ans à Saint-Georges-sur-Meuse, et fort du succès qu’il y connaissait, le restaurant Delys a déménagé.  Depuis le 2 octobre de cette année, le chef Rémi Doucet et sa compagne Florence ont en effet posé leurs quartiers dans la rue d’Yernawe, à Verlaine. Une décision qui n’a pas été difficile à prendre, puisque le couple avait la volonté de transformer l’ancien restaurant, mais qu’il ne le pouvait guère, faute d’en être propriétaire. C’est pour cela qu’en novembre 2018, ils ont entrepris de construire une annexe à leur maison, dans un style sobre et élégant, avec une cuisine ouverte. “Ça change de l’ancien établissement où je restais enfermé dans ma cuisine et ne voyais pas les clients. Maintenant, je peux les accueillir avec ma femme dès qu’ils entrent”,  explique le jeune chef. Un moyen pour le couple, également, de travailler plus près de leur fille.

Plein écran
Le Delys mise sur une décoration sobre et élégante. © Sarah Moran Garcia

Une carte de menus

Si le cadre a bien changé, l’identité du Delys est toujours la même. Au programme, toujours pas de carte, mais des menus. “Au tout début, on avait bien des plats à la carte. Mais j’ai rapidement voulu proposer le concept des menus. J’avais découvert ça dans un restaurant et l’idée m’avait beaucoup plu. De plus, ça me permet d’être beaucoup plus créatif et ça évite que certains plats ne soient jamais choisis par les clients”, avoue Rémi Doucet qui revendique le plaisir de la découverte. 

La carte, si l'on peut dire, se compose de trois menus “classiques” et d’un lunch. Celui-ci, élaboré autour de quatre plats qui varient selon le marché, n’est proposé que les jeudis et vendredis, au prix de 29€. Pour les “Jeunes Gastronomes” (de moins de 30 ans), comme il les appelle, Rémi propose un menu 8 services, avec l’apéritif,  la sélection de vins, l’eau et le café compris, pour 70€ à peine. Les deux autres menus sont les menus Découverte et Delys, pour respectivement 60 et 80€, sans les boissons. Que les personnes moins promptes à dépenser une telle somme par personne n’aient crainte, puisque elles en auront pour leur argent. Des entrées aux desserts, ce sont jusqu’à 15 services qui vous seront proposés.

Plein écran
Rémi Doucet favorise les produits locaux. © Sarah Moran Garcia

Une cuisine créative à base de produits locaux

Le chef cuisinier utilise, pour chacun de ses plats, des produits locaux, et construit ses menus en fonction des disponibilités de ses fournisseurs. Il peut même se targuer d’être l’unique client professionnel de certains d’entre-eux. “On a une volaille exceptionnelle qui est élevée dans la ferme Lekane, chez qui je choisis des poussins et que les propriétaires élèvent pour moi”, commente-t-il.

La force de la cuisine de Rémi Doucet, c’est certainement sa créativité. Il parvient à surprendre les papilles de ces clients à chaque bouchée. Mention spéciale pour la neige de foie gras à la texture toute particulière, et pour le sorbet à l’oseille qui apporte une note de fraîcheur bienvenue après un repas copieux. Parce que la force du Delys c’est ça aussi, savoir remplir généreusement les estomacs à des prix plus que corrects. On est loin des clichés des restaurants gastronomiques desquels on sort en ayant plus faim encore qu’en arrivant.

Plein écran
La volaille, l'un des quinze plats du menu Delys. © Sarah Moran Garcia

Le restaurant est ouvert du mardi au samedi, dès 19h, ainsi que les jeudis et vendredis midi. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site du Delys.

Retrouvez ici tous nos articles concernant la région de Liège.