Le “Eat Festival” a commencé ce jeudi à la Gare maritime de Tour & Taxis et se terminera dimanche.
Plein écran
Le “Eat Festival” a commencé ce jeudi à la Gare maritime de Tour & Taxis et se terminera dimanche. © Beiruti / Visit Brussels

Le “Eat Festival” débarque à la Gare maritime jusqu'à dimanche

L’événement gastronomique bruxellois “Eat Festival” a commencé ce jeudi à la Gare maritime de Tour & Taxis. Jusqu'à dimanche, les visiteurs pourront y déguster ‘”le meilleur de Bruxelles”, puisque 60 artisans - chefs, fromagers, pâtissiers, mixologues et brasseurs - se relayeront pour faire découvrir leur savoir-faire.

  1. Votre assurance incendie couvre-t-elle aussi vos belles collections de timbres, d'œuvres d'art ou de livres ? Et comment les protéger au mieux ?
    Independer

    Votre assurance incendie cou­vre-t-el­le aussi vos belles collecti­ons de timbres, d'œuvres d'art ou de livres ? Et comment les protéger au mieux ?

    Certains d’entre nous gardent de vrais trésors chez eux : une collection de timbres de valeur, une œuvre d’art exclusive ou encore un livre ancien unique. Ces collections sont-elles couvertes par l’assurance incendie ordinaire ? Ou devez-vous entreprendre d’autres formalités pour protéger ces biens comme il se doit ? Independer.be vous conseille.
  2. Adieu le jus d’orange et le café? Voici à quoi pourraient ressembler nos assiettes en 2050

    Adieu le jus d’orange et le café? Voici à quoi pourraient ressembler nos assiettes en 2050

    Le réchauffement climatique va-t-il avoir un impact sur notre alimentation d’ici 2050? Au cours d’une récente étude, le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) a analysé les possibles conséquences du dérèglement climatique sur nos assiettes. À l’issue de leurs recherches, les scientifiques ont dégagé plusieurs scénarios probables en fonction des prévisions actuelles sur le réchauffement de la planète.
  3. Les meilleurs pains perdus de Bruxelles

    Les meilleurs pains perdus de Bruxelles

    L’automne pointe enfin le bout de son nez et, comme une réponse instinctive instantanée, la quête du réconfort dans la foulée. Dessert affectif par excellence depuis des temps immémoriaux, le “pain perdu” incarne ce petit remède indémodable de la cuisine familiale, ce goût de l’enfance, l’essence de la gourmandise transmise de génération en génération et se réinvite d’ailleurs au menu des plus belles tables bruxelloises. Tour d’horizon en six interprétations remarquables.