Plein écran

Le message odieux laissé par le serveur d’un resto sur l’addition d’une cliente

Le passage de Kimberly dans son resto favori samedi dernier lui a laissé un goût amer. Cette jeune mère n’a pas du tout apprécié la façon dont elle a été traitée par un serveur du Coffee Supreme, dans sa ville natale de Christchurch, en Nouvelle-Zélande. “C’est absolument irrespectueux”, dénonce-t-elle, choquée.

Habituée de l’établissement, Kimberly Sze était venue prendre un brunch en famille. Au moment de recevoir son addition, elle a eu une désagréable surprise, c’est le moins qu’on puisse écrire. Au lieu du numéro de table censé identifier le client, on pouvait y lire: “La famille avec l’enfant horrible”. Selon elle, c’était une référence absolument déplacée envers sa petite fille de deux ans, Micah.

“Nous venons presque tous les week-ends et ma fille est polie et gentille. Elle n’a jamais causé le moindre problème dans votre établissement”, s’indigne-t-elle sur les réseaux sociaux. “Le personnel ne cesse de dire à quel point elle est mignonne et douce. Qu’est-ce que cela signifie donc?”, prolonge-t-elle.

“C’est le contraire de l’hospitalité”

Choquée par le message, Kimberly a montré le ticket à l’un des serveurs et a fait part de sa colère. “Nous lui avons dit que nous n’avions pas apprécié mais il n’a pas dit un mot”. Sans même finir son plat, la jeune mère a quitté les lieux avec sa famille, sous le choc. “On est sortis avant même d’avoir mangé parce que c’est une attitude irrespectueuse”.

Elle a partagé une photo du ticket sur Facebook. “Hey Coffee Surpreme, vous feriez mieux d’éduquer un peu mieux votre personnel. Nous insulter et nous facturer de trop, c’est le contraire de l’hospitalité”.

Plein écran
© Facebook

Gênée aux entournures face à ce bad buzz, l’entreprise s’est tout de suite désolidarisée du comportement de son serveur et a pris contact avec Kimberly pour lui présenter des excuses. “Nous déplorons cet incident et ne tolérons pas cette attitude”, a réagi le responsable de la chaîne.

Entre-temps, le serveur à l’origine de ce message a été identifié et suspendu. L’entreprise a annoncé qu’elle allait approfondir l’affaire et en discuter avec lui. La cliente sera bien entendu intégralement remboursée.