Plein écran
Peter Goossens (Hof van Cleve) © Foto Ronny De Coster

Trois Belges parmi les 50 meilleurs chefs du monde

Peter Goossens du Hof van Cleve (trois étoiles), Gert De Mangeleer de Hertog Jan (trois étoiles) et Benoit Dewitte de Benoit & Bernard Dewitte (une étoile) figurent dans le top 50 du classement "The Best Chef Awards" qui en est à sa deuxième édition. Joan Roca de El Celler de Can Roca à Gerone (Espagne) domine la liste réalisée par les chefs eux-mêmes notamment.

Plein écran
Gert De Mangeleer (Hertog Jan) © PHOTO NEWS
Plein écran
Le chef néerlandais Nick Bril (The Jane, Anvers) © belga

The Best Chef Awards est une sélection de 300 chefs de par le monde. Au total, dix Belges y sont repris, parmi les plus grands noms de la gastronomie. Peter Goossens (20e), Gert De Mangeleer (34e) et Benoit Dewitte (45e) se retrouvent, eux, dans le top 50.

Le Néerlandais Nick Bril, qui officie à l'adresse anversoise The Jane (deux étoiles) est même 15e du classement.

Les chefs mis à l'honneur
"Les chefs sont mis à l'honneur de par leur capacité et leur personnalité, c'est pourquoi les prix sont attribués en fonction de la nationalité et du caractère du chef. C'est donc une distinction de la personne, plutôt que du restaurant où il ou elle travaille", soulignent les organisateurs.

Critères de sélection
The Best Chef, un projet de TBC MediaCorp, remet des prix aux meilleurs cuisiniers du monde gastronomique, par le biais de différentes catégories et d'une liste des 300 meilleurs chefs. Les critères de sélection sont basés sur l'utilisation de techniques innovantes et la présentation artistique. La liste est établie par des blogueurs, des journalistes, des photographes culinaires et d'autres chefs de par le monde.

René Redzepi du Noma (deux étoiles) à Copenhague et David Muñoz du Diverxo (trois étoiles) à Madrid complètent quant à eux le top 3.

Le classement à découvrir ici

  1. Deux ans après la mort de Paul Bocuse, son restaurant perd sa troisième étoile au Michelin
    mise à jour

    Deux ans après la mort de Paul Bocuse, son restaurant perd sa troisième étoile au Michelin

    Deux ans presque jour pour jour après la disparition du chef français Paul Bocuse, son restaurant mythique se voit retirer sa troisième étoile au Guide Michelin, bible de la gastronomie en France, annonce vendredi le Bocuse d’Or. Le patron du célèbre guide, Gwendal Poullennec, s’est rendu jeudi dans l’établissement pour faire cette annonce, selon la directrice de la communication des activités gastronomiques et touristiques de Michelin. Le guide doit dévoiler son palmarès le 27 janvier.