Plein écran
La salle est joliment décorée d'oeuvres d'artisans locaux. © Maxens

Une soirée au Maxens, le restaurant qui fait des soldes

Nous sommes allés à Saint-Symphorien, à quelques pas de Mons, nous attabler au Maxens, l’enseigne du chef Stéphane Grulois. Un restaurant qui a tout du gastronomique et qui offre des prix tout doux pour les soldes. Une jolie formule à saisir sans attendre.

Idéalement situé et facile d’accès, le restaurant Maxens a été imaginé en 2011 à Saint-Symphorien par le chef-traiteur Stéphane Grulois. La décoration du bâtiment, une ancienne ferme du XVIIIe siècle, est élégante et contemporaine. Dans la salle, différents artisans locaux sont exposés. On retrouve ainsi des sculptures de l’artiste Alfredo Longo, des peintures signées Renée Nicodème ou encore des bronzes du collectif Art-DS. Pour le chef, “la restauration ne se limite pas à la cuisine”. “Le cadre, son ameublement comme ses éléments décoratifs artistiques ont eux aussi une énorme importance”.

L’amour de l’artisanat, Stéphane Grulois le cultive également dans l’assiette. Élu Meilleur Artisan Cuisinier en 2010, il a à cœur de défendre et de représenter les artisans d’ici ou d’ailleurs. Il offre une cuisine créative mêlant préparations légères et rafraîchissantes, avec une attention particulière portée aux cuissons et au respect des saveurs.

Soldes

Chaque année au mois de janvier, le restaurant propose des soldes. Des réductions pouvant aller de 50 centimes à cinq euros sont appliquées sur les menus. Une manière originale pour le chef d’attirer les clients dans son établissement durant le mois de janvier - une période souvent difficile pour le secteur de la restauration. Après la nouvelle année et ses bonnes résolutions, beaucoup de gens ont en effet tendance à bouder les bonnes tables. 

Au menu

Pour le menu, nous laissons carte blanche au chef. Comme promis, la soirée commence tout en légèreté avec deux mises en bouche: une espuma aux champignons aérienne et une noix de saint-jacques surmontée d’un crumble, œufs de poisson volant au wasabi et beurre blanc au champagne.

On enchaîne ensuite sur la première entrée, un carpaccio de cabillaud et son jardin aromatique agrémenté d'un vinaigre de framboise qui rehausse le goût du poisson, des œufs de hareng et une pensée. Le vinaigre et les grains de sel marin rajoutent du goût à cette entrée tout aussi légère que les mises en bouche, et surtout très fraîche. Vient ensuite l’escalope de foie gras poêlée avec ses champignons croquants et sa crème de porto de la marque Graham’s, dont le chef est l’ambassadeur. Une fleur de muflier vint équilibrer le plat et rajouter de l’astringence. 

Plein écran
Le plat: ballotines d'agneau, légumes et polenta. © 7sur7
Plein écran
La seconde entrée: une escalope de foie gras poêlé accompagné d'une crème au porto Graham's. © 7sur7
Plein écran
Le dessert: une mousse légère de chocolat blanc, insert au fruit de la passion, crumble aux noix. © 7sur7

Après ces deux entrées, notre appétit est relancé avec une boule de sorbet de betterave. Le goût est original, et ce petit coup de fraîcheur bienvenu nous permet de nous préparer pour la suite. En plat principal, nous dégustons ensuite des ballottines d’agneau dans des feuilles de brick accompagnées de leurs petits légumes et de polenta. L’assiette est copieuse - un parti pris par Stéphane Grulois, qui considère le plat comme la pièce maîtresse de son menu. Elle est loin, l’époque où l’on associait repas gastronomique avec mini-portions. Le chef est généreux et a à cœur de satisfaire ses convives.

Enfin, le dîner se termine comme il avait commencé: tout en légèreté. Nous savourons une mousse au chocolat blanc montée au siphon légère comme un nuage dans laquelle s’est caché un insert au fruit de la passion. Un vrai coup de cœur.

Côté vin, les connaisseurs pourront compter sur une jolie carte. Ceux qui préfèrent les découvertes pourront se faire guider par le maître d’hôtel qui propose une formule de vins en accord avec chaque plat - et qui tombe toujours juste.

Maxens
Chaussée du Roi Baudouin, 117 – 7030 Mons
065/84 59 45 – www.maxens.be
Le restaurant est fermé le lundi, le mardi soir, le mercredi soir, le samedi midi et le dimanche.

Plein écran
Le restaurant propose des soldes jusqu'à la fin du mois de janvier. © Maxens