Plein écran
© belga

"Ce n'était pas à lui d'annoncer la naissance de Raphaël"

"La famille princière a un nouveau membre", a annoncé Laurent Nouvion, le président du Conseil national de Monaco vers 0h30 ce mardi. C'est par ces mots que le monde entier a appris la naissance du petit Raphaël, le fils de Charlotte Casiraghi et de Gad Elmaleh. Un scoop qui a pris de court le palais de Monaco, "réputé pour son culte du secret absolu", révèle le site du Point.

Laurent Nouvion, en fonction depuis février, discutait du budget au Parlement monégasque quand il a vendu la mèche aux membres présents, sans se rendre compte que l'information allait se répandre comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. Le lendemain matin, la naissance du bébé princier avait déjà fait le tour du web et le palais était "furieux".

"Ce n'était pas à lui d'annoncer la nouvelle. Ce genre d'événement relève du palais princier. Ce matin, par téléphone, M. Nouvion a présenté ses excuses au prince Albert et à la princesse de Hanovre", a confirmé à Vanity Fair un porte-parole du palais de Monaco, qui s'est vu contraint de publier un communiqué officiel et de dévoiler le prénom du petit garçon hier vers midi.