La princesse Charlotte et le prince George lors de leur rentrée scolaire en septembre dernier.
Plein écran
La princesse Charlotte et le prince George lors de leur rentrée scolaire en septembre dernier. © AP

Des élèves de l’école du prince George et de la princesse Charlotte placés en quarantaine

CORONAVIRUSL’école primaire des enfants du prince William et de Kate Middleton est menacée par le coronavirus. Certains élèves ont en effet été mis en quarantaine à la maison après avoir présentés des symptômes.

Le journal britannique Mirror rapporte que quatre élèves de l’école Thomas Battersea à Londres ont été renvoyés chez eux en attendant les résultats de leur test pour la détection du Covid-19, mieux connu sous le nom de coronavirus. Deux des enfants ont présenté des symptômes au retour d’un voyage en Italie du Nord. 

L’école a confirmé dans une déclaration au journal espagnol El Confidencial qu’elle avait pris des mesures de sécurité. “Comme toutes les écoles, nous prenons les risques très au sérieux et nous suivons les instructions du gouvernement en matière de prévention”. 

Pour l’instant, les élèves à risque doivent rester en quarantaine à la maison: “Nous avons actuellement un petit nombre d’élèves dont l'état de santé est en cours d’évaluation et qui ne viennent pas à l’école. Nous restons en contact avec tous les parents pour leur communiquer les informations importantes”. 

Les parents des élèves fréquentant l’école Thomas Battersea ont également reçu un e-mail leur conseillant de surveiller l’apparition de certains symptômes chez leurs enfants.

Au Royaume-Uni, plus de 40 écoles ont été menacées par le virus, certaines ayant dû fermer leurs portes ou renvoyer leurs élèves chez eux.

  1. À l'École Royale Militaire, la princesse Elisabeth “sera une élève comme les autres”
    Play
    Mise à jour

    À l'École Royale Militaire, la princesse Elisabeth “sera une élève comme les autres”

    La princesse Elisabeth rejoindra l'Ecole Royale Militaire (ERM) lors de la rentrée scolaire pour y suivre une formation d'un an en sciences sociales et militaires, signale un communiqué de presse du Palais royal, diffusé mercredi matin. Pour autant, son statut royal ne lui garantira aucun traitement de faveur, assure à RTL info le Colonel Thierry Pirenne, directeur de la formation de base des officiers.