La reine Wilhelmina des Pays-Bas.
Plein écran
La reine Wilhelmina des Pays-Bas. © anp

La reine Wilhelmina des Pays-Bas voulait échanger Léopold III contre des nazis

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, la reine Wilhelmina des Pays-Bas se faisait du souci pour le roi Léopold III, prisonnier des Allemands avec sa famille en Autriche. Elle avait été jusqu'à demander au ministre néerlandais des Affaires étrangères d'évaluer, via le Vatican, la possibilité de laisser partir des nazis en échange de la libération de la famille royale. C'est ce que révèle un recueil de journaux de guerre originaux du diplomate néerlandais Eelco Nicolaas van Kleffens, publiés mardi.

Cette découverte est remarquable, car la reine Wilhelmina défendait des vues anti-papiste et anti-allemande. Pour aider une famille royale, il semblerait qu'elle ait été disposée à enfreindre ses positions habituelles, ressort-il de l'ouvrage "Majesteit, U kent het werkelijke leven niet" (Majesté, vous ne connaissez pas la vie réelle).

  1. Les proches de la princesse Marie-Christine inquiets: “Elle est manipulée par son mari”

    Les proches de la princesse Ma­rie-Christine inquiets: “Elle est manipulée par son mari”

    Le sort de la princesse Marie-Christine, la tante du roi Philippe, qui vit aux États-Unis et qui a coupé les ponts avec ses amis et sa famille, suscite l’inquiétude. Selon des proches, son mari Jean-Paul Gourgues la manipulerait. “Il peut lui dire ce qu’il veut. Il lui a même fait craindre de prendre l’avion pour pouvoir jouer sa fortune”, a raconté un vieil ami au magazine flamand Story. La princesse Esmeralda, la sœur de Marie-Christine, a également partagé ses inquiétudes dans l’hebdomadaire.