Le couple royal en visite au CHR de la Citadelle à Liège

Le Roi Philippe et la Reine Mathilde se rendront au CHR de la Citadelle, ce vendredi 17 avril. Au programme de la journée, visite du service de colis et réunion avec les chefs de service, notamment.

Illustration.
Plein écran
Illustration. © BELGA

Le Roi Philippe et la Reine Mathilde se rendront à Liège, ce vendredi 17 avril, afin de visiter le centre hospitalier de la Citadelle. Une visite qui suit celle déjà effectuée le 8 avril dernier, à l’Universitair Ziekenhuis Brussel (UZ Bruxelles), basé à Jette.

Début avril, le Roi était seul, mais cette fois-ci, il sera accompagné de son épouse. Une manière, pour le couple royal, de soutenir le personnel soignant qui travaille d’arrache-pied, tous les jours, pour lutter contre le coronavirus.

Programme de cette visite royale

Voici le communiqué du Palais Royal qui nous est parvenu concernant la visite de ce vendredi :

“Leurs Majestés le Roi et la Reine rendent visite le 17 avril 2020 au Centre Hospitalier Régional (CHR) de la Citadelle à Liège. La visite commence par le service de colis de l’hôpital. Dans ce service, les membres de la famille et les proches apportent des colis pour les patients qui sont ensuite désinfectés par le personnel de l’hôpital. Ensuite, le Roi et la Reine participent à une réunion avec les chefs de service pour aborder l’organisation de l’hôpital et le soutien psychologique dans le cadre de la lutte contre COVID-19. La visite se poursuit dans la cuisine de l’hôpital et dans la pharmacie. Enfin, le Roi et la Reine se rendent dans le laboratoire où ils sont informés sur les tests réalisés et sur la gestion des données épidémiologiques.”

Retrouvez ici toute l’actualité de la région de Liège.

  1. À l'École Royale Militaire, la princesse Elisabeth “sera une élève comme les autres”
    Play
    Mise à jour

    À l'École Royale Militaire, la princesse Elisabeth “sera une élève comme les autres”

    La princesse Elisabeth rejoindra l'Ecole Royale Militaire (ERM) lors de la rentrée scolaire pour y suivre une formation d'un an en sciences sociales et militaires, signale un communiqué de presse du Palais royal, diffusé mercredi matin. Pour autant, son statut royal ne lui garantira aucun traitement de faveur, assure à RTL info le Colonel Thierry Pirenne, directeur de la formation de base des officiers.