Plein écran
© AP

Le prince George moqué pour sa passion de la danse

Le jeune prince britannique a subi les moqueries d’une présentatrice de télévision américaine, car il suivra bientôt des cours de danse. Heureusement, il a trouvé du soutien auprès de 300 New-yorkais, mobilisés pour lutter contre ces préjugés sexistes.

Mi-août, Lara Spencer, une présentatrice de l’émission “Good morning America”,  s’est moquée ouvertement du prince héritier âgé de 6 ans, car celui-ci suivra bientôt des cours de danse classique dans son école, la St Thomas’s School. “Le prince William dit que George adore la danse. J’ai un scoop pour vous, on verra combien de temps ça va durer”, s’est-elle amusée, décrédibilisant ainsi totalement la nouvelle passion du petit garçon. 

Depuis, l’animatrice s’est excusée et a même présenté ses encouragements au prince. Malgré cela, la communauté des danseurs s’est, elle, sentie insultée et a voulu réagir. Le 26 août dernier, une troupe de 300 danseurs a souhaité soutenir le prince George. Ils se sont réunis à Times Square, la célèbre place new-yorkaise, et ont brandi des pancartes avec des messages comme “Me tutu”. Les danseurs ont même exécuté une chorégraphie pour prouver une bonne fois pour toutes que les garçons peuvent eux aussi danser.

Alex Wong, un danseur professionnel, a particulièrement été ému par cet engouement. Il a publié sur Instagram une courte vidéo du mouvement. En légende, il indique: “Je suis tellement fier de voir ce soutien de la part des danseurs, qui se soulèvent ensemble pour un sujet si important. J’ai failli ne pas me mettre à la danse quand j’étais petit - je me disais toujours que ‘la danse, c’est pour les filles’. Il a fallu deux ans pour que mes parents arrivent à me convaincre et je suis ravi d’avoir sauté le pas. J’espère que la prochaine génération de garçons n’aura pas à faire face à ce genre d’intimidation que beaucoup d’entre nous avons eu à affronter.”

Un soutien qui motivera très certainement le prince George à poursuivre ses cours de danse.