Plein écran
© ff

Le prince Laurent brise le silence et aborde sa relation avec son frère, le Roi Philippe

Lors d’une récente interview pour le magazine “Politico”, le prince Laurent a levé le voile sur son enfance. Selon lui, son frère aurait toujours eu plus d’attention que lui et il a eu beaucoup de mal à le comprendre. 

Le titre de l’article paru dans le magazine web “Politico” annonce déjà la couleur: “La bataille royale de Belgique: le prince contre l’État”. L’article revient sur le parcours de celui que l’on surnomme parfois “le prince clown” et les multiples “affaires” dans lesquelles il a été mêlé. On peut notamment citer le cas des fonds libyens, où l’ASBL du prince Laurent a perdu 50 millions d’euros dans un projet de reforestation. Le prince a fait part de sa colère dans cette affaire et n’a pas hésité à dénoncer “l’incapacité du gouvernement à défendre ses intérêts”. Il estime que le gouvernement n’a pas fait assez pour l’aider à récupérer ses fonds. “Je suis un entrepreneur dans des projets environnementaux. Alors je crée des projets pour les gens. C’est mon travail et aujourd’hui, le gouvernement belge me l’enlève” a-t-il déclaré. 

Si le prince s’est déjà exprimé à de multiples reprises sur cette affaire, il a par contre souhaité aborder pour la première fois son enfance au cours de cette interview. Ainsi on apprend, que depuis son plus jeune âge, Laurent a eu l’impression que les chances étaient contre lui. Durant sa scolarisation, il semble avoir souffert de dyslexie. Il aurait également été victime d’intimidation à l’école, ce qui serait selon lui lié au fait qu’il était un membre de la famille royale et qu’il fréquentait une école secondaire néerlandophone. 

Mais surtout, le prince a fait part de son sentiment de frustration vis-à-vis de son frère Philippe, l’actuel Roi de Belgique. Il a admis qu’ils avaient été élevés très différemment. Selon lui, ses parents n’étaient pas très présents dans sa jeunesse et il a eu beaucoup du mal à comprendre pourquoi on accordait plus de possibilités et d’attention à son frère aîné, l’héritier direct du trône.  “Les enfants ne comprennent pas cela. Si vous avez un frère aîné et que vous voyez qu’il est traité différemment, vous vous posez beaucoup de questions” a-t-il expliqué. Il a néanmoins précisé que sa relation avec son frère est aujourd'hui bien meilleure.