Plein écran
© getty

Le prince William et Kate stricts et ennuyeux? Ces anecdotes prouvent le contraire

La chanteuse Camila Cabello a avoué à la radio qu’elle avait volé un crayon lors de sa visite au palais de Kensington. Un petit larcin que le prince William et son épouse lui ont déjà pardonné, comme ils l’ont prouvé sur Twitter. 

Le mois dernier, Camila Cabello était invitée au Palais de Kensington pour rencontrer les gagnants des Teen Awards organisés par la radio britannique BBC Radio 1. Si elle a pu brièvement rencontrer le prince William et son épouse Kate Middleton, ce n’est pourtant pas ce qu’elle retient de sa visite. Comme elle l’a raconté à l’antenne, la chanteuse avait en effet été mise au défi par l’animateur radio Greg James, qui l’a incitée à voler un crayon appartenant au Palais. “Il m’a dit: ‘T’es pas cap de le faire’. Alors forcément, je l’ai fait”, a-t-elle expliqué.

Par peur de se faire prendre par la sécurité, Camila Cabello a ensuite glissé le fameux crayon dans le sac à main de sa mère qui l’accompagnait ce jour-là. “Ma mère m’a dit: ‘Non, il faut le rendre. Il faut remettre le crayon à sa place!’, et moi je lui ai répondu: ‘Non, il m’a lancé un défi, il faut que je le prenne”. Et j’ai toujours ce crayon”, a-t-elle poursuivi avant de lancer: “Désolée William et Kate!”

Visiblement, le duc et la duchesse n’en veulent pas à la chanteuse. Sous la vidéo dans laquelle elle raconte cette anecdote, le couple a simplement commenté avec un émoji yeux, suggérant ainsi qu'ils tiennent désormais Camilla Cabello à l'œil. 

Plein écran
Le duc et la duchesse de Cambridge ont répondu à Camila Cabello avec un simple émoji. © Capture d'écran Twitter.

Lors de cette visite au Palais de Kensington, le prince William et son épouse ont également fait référence à une blague que Greg James avait faite au sujet de leur fille. En septembre dernier, l’animateur radio avait plaisanté sur la rentrée scolaire de la princesse Charlotte à la Thomas’s Battersea School. “Cette école est tellement chic qu’il faut serrer la main de son professeur tous les jours”, avait-il lancé. 

“Ils m’ont dit: ‘On écoutait la radio le matin de la rentrée de Charlotte, et on voulait vous reparler de cette fameuse poignée de main...’”, a expliqué l’animateur. “Ils m’ont entendu dire que cette école était si chic qu’ils devaient serrer la main de leur professeur tous les jours...”, a-t-il poursuivi, gêné.