Plein écran
© Photo News

Les princes héritiers mis à l'honneur ce vendredi pour la Fête du Roi

La Fête du Roi, qui a lieu ce vendredi 15 novembre, est placée cette année sous le signe des princes héritiers, 18e anniversaire d'Elisabeth, première dans l'ordre de succession de Philippe, oblige. Le thème a été choisi en concertation par le Palais et le parlement fédéral.

Les cérémonies commenceront à 10h00 du matin par le traditionnel Te Deum célébré en la cathédrale des Saints-Michel-et-Gudule de Bruxelles. L'événement est ponctué d'une homélie du primat de Belgique. L'an passé, s'appuyant sur un psaume, Mgr De Kesel avait évoqué l'appel du roi Salomon à privilégier "ce qui sert le bien commun et non l'intérêt personnel", un bien commun qui "ne peut être ramené à l'intérêt de son propre peuple ou nation".

L'office religieux sera suivi à 11h00 d'une séance académique dans l'hémicycle de la Chambre. Plusieurs discours sont prévus: ceux des présidents de la Chambre et du Sénat, Patrick Dewael et Sabine Laruelle, et de la Première ministre, Sophie Wilmès. L'historienne Gita Deneckere prendra également la parole. Cette professeure de l'Université de Gand a notamment écrit un livre consacré à Léopold Ier qu'elle considère comme "le premier roi d'Europe".

Le chef de l'Etat n'est jamais présent à cette cérémonie. La famille royale sera représentée par le roi Albert et la reine Paola ainsi que par le prince Lorenz. Son épouse, la princesse Astrid, sera absente en raison de la mission économique qu'elle emmènera en Chine. Ni le prince Laurent, ni la princesse Claire ne sont annoncés. 

Plein écran
© Photo News