La Reine et les hauts fonctionnaires britanniques se sont accordés sur le fait qu’il n’était plus possible pour le couple de conserver le mot “royal” dans leur marque “Royal Sussex”.
Plein écran
La Reine et les hauts fonctionnaires britanniques se sont accordés sur le fait qu’il n’était plus possible pour le couple de conserver le mot “royal” dans leur marque “Royal Sussex”. © EPA

Meghan et Harry “déçus" par les conditions du Megxit: “Tous leurs plans tombent à l’eau”

Selon les informations du journal britannique The Sun, Meghan et Harry sont “terriblement déçus” par les conditions sévères imposées par la reine suite au Megxit. Le couple va en effet devoir renoncer à beaucoup plus de choses que ce qu’il ne pensait. “Ça a fait du mal à Harry d’abandonner son titre, et maintenant ils n’ont même plus de marque de fabrique...” 

Le duc et la duchesse de Sussex ne pensaient pas que la vengeance de la Reine serait si sévère. Cette semaine, ils ont appris qu'ils n’étaient plus autorisés à utiliser leur marque “Sussex Royal”. Une très mauvaise nouvelle pour le couple qui avait lancé un site web et déposé une centaine de brevets sous ce nom pour vendre, entre autres, de la papeterie et des vêtements. Contrairement à ce que Meghan et Harry avaient imaginé, “Sussex Royal” ne pourra donc pas devenir une marque déposée. “Tous leurs plans tombent à l’eau”, a commenté Ken Wharfe, ancien garde du corps royal.

“Ils voulaient garder la marque Sussex Royal - ils ne pourront pas le faire. Sans cette marque, ce sera beaucoup plus difficile pour leurs causes caritatives, car c’était leur marque de fabrique”, a confié l’ex-garde du corps au Sun. “Je pense qu’ils voudraient aussi garder le bureau de Buckingham Palace, qu’ils n’ont plus aujourd’hui. Harry aurait également voulu continuer à utiliser le titre d’altesse royal, mais il ne peut pas. Il va être terriblement déçu de tout ça”. 

La Reine a imposé des règles strictes au "Megxit"
Plein écran
La Reine a imposé des règles strictes au "Megxit" © Reuters

Selon le commentateur royal Phil Dampier, la reine Elizabeth II a tenu bon pendant les négociations, à la surprise de son petit fils. “Harry et Meghan ont obtenu ce qu’ils voulaient en ce sens qu’ils ont maintenant la liberté de gagner autant d’argent qu’ils le souhaitent - mais à quel prix?”, a-t-il déclaré. “Je ne pense pas qu’Harry s’attendait à ce que ça leur coûte autant. La Reine ne souhaite pas qu'ils tirent parti du meilleur des deux mondes. S’ils veulent partir, alors c’est comme ça. Pas de fonction, pas de titres et ils ne peuvent même pas utiliser le mot ‘royal’

Nouvelle vie

Le prince Harry et son épouse Meghan commenceront officiellement leur nouvelle vie en retrait de la famille royale britannique le 31 mars. S'ils séjournent actuellement au Canada, ils envisageraient de déménager à Los Angeles, où vit toujours la mère de Meghan, selon des sources proches du couple. 

Les experts s’attendent à ce que le duc et la duchesse se lancent dans une vie de star, faite de glamour, de paillettes, de fêtes et de sorties huppées. Un mode de vie qui contraste avec celui de la famille royale britannique et qui explique certainement les conditions strictes du Megxit imposées par la Reine. Ils peuvent être des célébrités ou des membres de la famille royale... mais pas les deux en même temps.

  1. À l'École Royale Militaire, la princesse Elisabeth “sera une élève comme les autres”
    Play
    Mise à jour

    À l'École Royale Militaire, la princesse Elisabeth “sera une élève comme les autres”

    La princesse Elisabeth rejoindra l'Ecole Royale Militaire (ERM) lors de la rentrée scolaire pour y suivre une formation d'un an en sciences sociales et militaires, signale un communiqué de presse du Palais royal, diffusé mercredi matin. Pour autant, son statut royal ne lui garantira aucun traitement de faveur, assure à RTL info le Colonel Thierry Pirenne, directeur de la formation de base des officiers.