Plein écran
Kate Middleton © Photo News

Pourquoi Kate Middleton ne voit que très peu son frère

James Middleton a longtemps mené une bataille contre la dépression et l’anxiété.

Plein écran
James Middleton et ses chiens. © Photo News

En 2003, l’entrepreneur James Middleton a été catapulté sur le devant de la scène à cause de la relation naissante entre sa sœur et le prince William. Le jeune homme de 32 ans confie aujourd’hui avoir très mal vécu cette période. “Tout était analysé”, raconte-t-il. “On me jugeait, on voulait savoir si j’avais réussi ou échoué alors que j’avançais sans tenir compte de la vie de ma famille”. Pour lutter contre toute cette pression et toutes les crises d’angoisse auxquelles il a dû faire face, James Middleton a fait le choix de s’éloigner de sa famille. 

“Le cancer de l’esprit”

La presse britannique estime que c’est sans doute grâce à l’investissement de “Heads Together”, l’organisme de bienfaisance de Kate et William qui s’intéresse aux problèmes de santé mentale, que le jeune homme a annoncé publiquement ses difficultés face à la dépression. Il y a un peu plus d’un an, alors qu’il était incapable de sortir de sa voiture, l’homme d’affaires s’est décidé à appeler un médecin. Il a alors cherché un traitement pour ce qu'il appelle le “cancer de l’esprit”. James, qui souffre de dyslexie depuis son enfance, a également reçu un diagnostic de trouble déficitaire de l’attention.

Citation

La dépression vous paralyse. Elle vous cloue au lit, tandis que l'anxiété vous culpabili­se d'y être.

James Middleton

Le jeune homme estime qu’il a eu beaucoup de chance d’avoir l’éducation qu’il a reçue mais c’est volontairement qu’il s’est mis à l’écart quand les choses allaient mal. Il n’a pas voulu en parler à ses parents, ni à ses soeurs, Kate et Pippa. 

Depuis son traitement, James Middleton est à nouveau “lui-même, un homme heureux et excité par la vie”. Ses quatre chiens l’ont beaucoup aidé dans sa guérison. Il a pris du recul par rapport à la gestion de son entreprise de guimauve, part régulièrement faire des retraites en Écosse et il suit toujours une thérapie. 

Plein écran
La famille de Kate et William, à la naissance du prince George, le 23 octore 2013. De gauche à droite: le prince Phillip, le prince Charles, la duchesse de Cornouailles, Camilla, le prince Harry, Pippa Middleton, James Middleton, Carole Middleton et Michael Middleton, la reine Elizabeth II, la duchesse de Cambridge, Catherine, le prince George et le prince William. © EPA